Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Haute autorité de santé valide le vaccin AstraZeneca mais le déconseille aux plus de 65 ans

-
Par , France Bleu

La Haute autorité de santé valide l'utilisation en France du vaccin contre le coronavirus produit par AstraZeneca mais ne le recommande pas pour les plus de 65 ans, ce mardi 2 février.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford est un vaccin à "vecteur viral".
Le vaccin AstraZeneca/Oxford est un vaccin à "vecteur viral". © Maxppp - Frank Hoermann/SVEN SIMON

La Haute Autorité de santé (HAS) approuve, ce mardi 2 février, l'utilisation en France du vaccin
d'AstraZeneca contre le Covid-19 mais uniquement pour les moins de 65 ans. "Ce vaccin présente une performance tout à fait satisfaisante, entre 62 et 70% d'efficacité selon les études", a déclaré la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, lors d'une conférence de presse.

L'Agence européenne du médicament (EMA) puis la Commission européenne l'avaient validé vendredi. L'autorisation de la HAS était la dernière étape pour permettre sa mise sur le marché en France. C'est le troisième vaccin contre le Covid-19 qui est autorisé sur notre territoire, après celui de Pfizer/BioNTech puis celui de Moderna.

Uniquement pour les moins de 65 ans

Mais la Haute autorité de santé a tranché : elle ne recommande pas son administration aux plus de 65 ans. Car outre la question de sa validation en France, il y avait aussi celle de son efficacité chez les plus âgés. Elle est en effet mise en cause en Allemagne où deux médias, s'appuyant sur des sources gouvernementales, estiment que son efficacité ne serait que de 8% chez les personnes de plus de 65 ans. Le laboratoire britannique, dont le vaccin est déjà autorisé et largement déployé au Royaume-Uni, dément formellement ces allégations.

Cependant, "il manque des données pour les patients de plus de 65 ans", estime la présidente de la HAS. "Cet avis sera revu à la lumière de données cliniques complémentaires que nous attendons prochainement", a-t-elle souligné.

Le vaccin d'AstraZeneca sera administré en France à "deux populations particulières", recommande la HAS. "Premièrement, tous les professionnels de santé et du médico-social, quel que soit leur lieu d'exercice y compris en ville, essentiellement parce qu'on a besoin d'eux en première ligne et qu'ils sont particulièrement exposés", a expliqué Dominique Le Guludec. "Deuxièmement, les personnes âgées entre 50 et 65 ans en commençant par ceux qui présentent des comorbidités", a-t-elle poursuivi. L'avis de la HAS doit maintenant être entériné par le gouvernement.

Les pharmaciens et sages-femmes pourront vacciner

Par ailleurs, le vaccin AstraZeneca pourra être administré par les pharmaciens et les sages-femmes en plus des infirmiers et des médecins, a recommandé la HAS. Contrairement aux deux autres vaccins déjà disponibles, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna, celui d'AstraZeneca peut être stocké à long terme dans des frigos classiques, ce qui facilite son déploiement logistique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess