Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la lente convalescence d'un cardiologue de Neuilly-sur-Seine

-
Par , France Bleu Paris

Guéri du coronavirus, un cardiologue de Neuilly-sur-Seine témoigne sur France Bleu Paris. Un mois après sa sortie de l'hôpital, il est toujours en convalescence et n'a pas pu reprendre le travail.

Jean-Claude Dib avant et après son hospitalisation
Jean-Claude Dib avant et après son hospitalisation

Il a retrouvé sa voix mais pas encore son poids de forme. Un mois après sa sortie de l'hôpital, Jean-Claude Dib est encore marqué par les séquelles du coronavirus. "Je suis facilement fatiguable", souffle sur France Bleu Paris ce cardiologue, hospitalisé pendant un mois, dont 15 jours en réanimation, à la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine. 

"Quand je suis sorti le 20 avril, je n'avais plus de voix". La faute à l'intubation, qui a abîmé une de ses cordes vocales. Aujourd'hui, la voix est revenue, la forme pas encore. "Je fais de la kiné tous les jours, je récupère sur le plan physique mais je reste facilement fatiguable". Pour le médecin, qui a perdu une dizaine de kilos, la convalescence est longue.

Retour au travail dans un mois

Hospitalisé à la clinique Ambroise Paré de Neuilly-sur-Seine où il travaille, Jean-Claude Dib a été soigné par ses collègues de réanimation. Au plus fort de la crise, le service a accueilli jusqu'à 45 lits. Depuis, "la pression baisse", explique le médecin. Seuls 9 lits sont occupés. _"On essaye de reprendre notre activité habituelle en cardiologie, mais avec de nouvelles précautions".  _Lui espère retrouver le travail d'ici le 15 juin, soit deux mois après sa sortie de l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu