Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la nouvelle version de StopCovid, appelée Tous Anti-Covid, lancée ce jeudi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Tous Anti-Covid, la nouvelle version de StopCovid, l'application française de traçage des malades du coronavirus, est lancée ce jeudi 22 octobre. Le gouvernement espère que cette mise à jour aura davantage de succès pour casser les chaînes de transmission du Covid-19.

Tous Anti-Covid remplace StopCovid à partir de ce 22 octobre 2020 en France.
Tous Anti-Covid remplace StopCovid à partir de ce 22 octobre 2020 en France. © AFP - Romain Longieras / Hans Lucas

Téléchargée par à peine 4% de la population en quatre mois, StopCovid n'a pas trouvé son public. Pour inciter les Français à l'utiliser massivement alors que l'épidémie progresse dans l'ensemble du pays, le gouvernement a dévoilé ce jeudi une version mise à jour, Tous Anti-Covid, qui propose de nouvelles options. D'après le gouvernement, 2,7 millions de personnes seulement s'étaient enregistrées sur StopCovid.  Pour Vittoria Colizza, de l'Inserm, si "30% de la population" télécharge la nouvelle version, "on pourrait arriver" à réduire"de plus d'un tiers" la transmission du virus autour des cas contact notifiés par l'application.

Des fils d'actualités sur l'épidémie

L'application rebaptisée et dotée d'un nouveau logo garde strictement "le même moteur", selon ses promoteurs. Une fois téléchargée, elle permet à une personne positive au coronavirus d'alerter automatiquement tous les utilisateurs croisés durant les deux dernières semaines, à moins d'un mètre et durant plus de quinze minutes, afin qu'ils puissent se faire tester à leur tour. "Si vous croisez le chemin d'une personne contaminée et que vous avez tous les deux l'application, vous serez averti dès que la personne aura les résultats du test" a confirmé Cédric O, secrétaire d'Etat à la Transition numérique ce jeudi. "Un mode d’emploi très clair" sera donné aux utilisateurs de l’application avait promis Emmanuel Macron. Cela va consister à "dire aux gens : quand vous allez au restaurant, au bar, à chaque fois que [vous êtes] dans un endroit où il y a risque", il faut activer l'application.

L'application propose en outre en temps réel un fil d'actualités sur l'épidémie, des chiffres permettant de mesurer la propagation de celle-ci, ainsi que des chiffres sur l'utilisation de l'application. Des liens renvoient vers différents sites d'informations officiels sur l'épidémie, comme santepubliquefrance.fr, mesconseilscovid.santé.gouv.fr, ou geodes.santepubliquefrance.fr (informations sur l'épidémie par régions).

L'appli "sera enrichie toutes les deux semaines par de nouvelles fonctionnalités." L'attestation de sortie ou "une alternative aux cahiers de rappels" des restaurants devraient notamment être prochainement disponibles.

Un nouveau "geste barrière"

En outre, TousAntiCovid va désormais être référencée dans toute la communication officielle sur le coronavirus comme un geste barrière, au même titre que le port du masque, la distanciation physique ou l'aération des pièces. Mais la décision de l'utiliser ou non appartient aux individus et à eux seuls, aucune institution, entreprises, commerce, restaurant... n'ayant le droit de l'exiger.

Lors d'une conférence de presse le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O a invité les Français à télécharger massivement cette nouvelle application.  Mais dans la soirée, de nombreux utilisateurs, souvent journalistes, ont indiqué rencontrer des problèmes d'utilisation sur Twitter.

Contacté par nos confrères de France Télévisions, le cabinet de Cédric O a assuré avoir connaissance de ces problèmes, dus à une "grosse montée en charge" des téléchargements. "Le serveur et l’application ne sont pas tombés, mais il y a une sorte de file d’attente" a indiqué de son côté la direction générale de la santé.

Pas d'interconnection européenne

Alors que les applications de traçage des cas de coronavirus d'Allemagne, d'Irlande et d'Italie sont désormais interconnectées dans le cadre d'un système qui pourrait concerner au total 20 pays européens, le système permettant cette interconnexion ne fonctionnera pas avec la nouvelle appli française, basée sur un protocole "centralisé". La "passerelle" mise au point par la Commission, opérationnelle après une phase de test en septembre, ne concerne que les applications dites "décentralisées", déjà mises en place dans 17 pays de l'UE et en projet dans trois autres.

Télécharger la nouvelle application 

Vous pouvez télécharger la nouvelle appli TousAnticovid sur Apple Store ou Google Play, en cliquant sur les logos ci-dessous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess