Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la patiente landaise en lien avec les cas groupés de l'Oise

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne

Dans les Landes, la patiente porteuse du coronavirus va être admise ce samedi au CHU de Bordeaux. Une mise sous surveillance, même si son état de santé est bon, précise l'ARS. Cette femme est une personne contact avec des cas groupés de l'Oise, et n'a donc rien à voir avec la BA118.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Macipsa Aït

On en sait un peu plus ce samedi concernant la patiente landaise porteuse du coronavirus. Le premier cas confirmé dans le département. Selon nos informations, il s'agit d'une militaire mais qui n'est pas rattachée à la Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Cette femme, dont on ignore l'âge, couvert par le secret médical, et qui habite dans une commune proche de Mont-de-Marsan, "est une personne contact des cas groupés de l'Oise", explique l'Agence Régionale de Santé dans un communiqué. Dans ce département,  18 cas de coronavirus étaient recensés vendredi soir, dont plusieurs sont liés à une base militaire de Creil.

L'ARS précise également que l'état de santé de la Landaise est bon. Elle va toute fois être transportée par le SMUR dans la journée au CHU de Bordeaux, établissement de première ligne, un établissement ressource (comme les CHU de Poitiers et de Limoges) dans la lutte contre l'épidémie. Même si son état n'inspire pas d'inquiétude à ce stade, il s'agit de la "réponse sanitaire lors d'un cas confirmée. Il s'agit de mettre le patient sous surveillance, d'assurer une prise en charge sécurisée car l'état de santé peut se dégrader", explique t-on encore à l'ARS. La patiente va donc rester à Bordeaux 14 jours. Un nouveau test sera réalisé au moment de sa sortie. S'il s'avère négatif, la personne pourra rentrer chez elle, avec un suivi médical.

La cellule régionale de Santé Publique France mène dores et déjà les investigations pour identifier les personnes ayant pu être en contact avec ce cas confirmé. Ces personnes ont commencé à être appelées dès vendredi soir et le seront encore ce samedi pour être informées de la conduite à tenir. Leur suivi médical sera assuré par l'ARS. 

Deux autres cas en Nouvelle-Aquitaine

Outre le cas landais, l'ARS annonce deux autres cas confirmés dans la région. Un cas en Charente-Maritime, il s'agit là aussi d'une "personne contact des cas groupés de Creil. Le patient sera transporté dans la journée par le SLUR au CHU de Poitiers. Son état de santé n'est pas inquiétant".

Le troisième cas est en Gironde. Un homme qui a "effectué un séjour en Italie. Il a été hospitalisé au CHU de Bordeaux. A ce stade, son état de santé est bon". 

La Base Aérienne 118

Toujours selon nos informations, la Base Aérienne de Mont-de-Marsan applique les mesures barrières établies par le gouvernement. Il existe quelques rares cas isolés de personnels revenant du nord de l'Italie, et qui sont actuellement invités à rester chez eux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu