Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la question du port du masque à l'extérieur divise à Bourges

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Une semaine après le rétropédalage de la préfecture du Cher sur la question de l'obligation du port du masque à l'extérieur, le débat continu de diviser les habitants.

Panneau rappelant que le port du masque est obligatoire, dans le cadre des mesures pour lutter contre la prolifération du Covid-19.
Panneau rappelant que le port du masque est obligatoire, dans le cadre des mesures pour lutter contre la prolifération du Covid-19. © Radio France - Aurélien Accart

Pendant quelques heures entre mercredi 28 avril au soir et le jeudi 29 avril au matin, le port du masque n'était plus obligatoire à Bourges et dans les rues du Cher suite à un allègement des restrictions décidé par la préfecture. Mais elle a rétropédalé. Un nouvel arrêté a été pris pour maintenir l'obligation de porter le masque uniquement dans l'hyper-centre de Bourges et dans l'ensemble du département sur les marchés et devant les gares

Ce changement de règles en peu de temps a visiblement créé une certaine confusion parmi les Berruyers : "Oui j'ai un masque mais à la main, ah bon il est de nouveau obligatoire ?", s'interroge Aurélien. Obligation ou pas, il juge "idiot" de porter le masque dehors.  "J'estime que lorsqu'on est seul dans la rue, il y a peu de chance de se contaminer", ajoute Julie. 

Une habitude de le porter

Dans la grande majorité, le masque est bien présent dans les rues du centre de Bourges. "Il m'arrive parfois de les regarder de travers. Peut être qu'ils pensent que c'est ridicule", s'agace Maryse au sujet de certains habitants qui sortent dans un bout de tissu sur la bouche et le nez. Elle a reçu, avec son mari, une première dose du vaccin contre le Covid-19 : "c'est du respect pour mes interlocuteurs et puis même vacciné je ne sais pas si je peux transmettre le virus". 

"Je compare le masque à la ceinture de sécurité. Je me sens tout nu lorsque je suis dans ma voiture sans ceinture, et bien là c'est pareil" 

Pour d'autres, la question ne se pose pas puisque mettre le masque est devenu une habitude, "comme prendre les clés", s'amuse une lycéenne. "Depuis que nous avons repris les cours, je porte mon masque tout le temps, je n'ai pas envie de prendre l'amende non plus", souligne Lucie. Le PV reste à 135 euros en cas d'infraction. Le ministre de la Santé Olivier Véran a espéré mardi que la fin du port du masque en extérieur ce soit pour "cet été".

Et dans l'Indre ?

Le port du masque est aussi obligatoire à l'extérieur dans une dizaine de communes dans l'Indre : Châteauroux, Déols, Le Poinçonnet, Saint-Maur, Douadic, Pouligny-Saint-Pierre, Saint-Aigny, Buzançais, Vendœuvres, Châtillon-sur-Indre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess