Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la situation s'améliore en Moselle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Taux d'incidence en baisse, répit relatif dans les hôpitaux, expérimentation du vaccin Moderna dans les pharmacies... Voici le point complet sur l'épidémie de Covid-19 en Moselle.

Injection d'un vaccin anti-Covid (image d'illustration)
Injection d'un vaccin anti-Covid (image d'illustration) © Radio France - Olivier Estran

Il n'est pas encore l'heure de crier victoire, mais après des semaines de mauvaises nouvelles, la situation s'améliore nettement en Moselle. "Cela fait plaisir à dire" concède même le Préfet du département Laurent Touvet, qui a fait comme chaque mardi le point sur l'épidémie de Covid-19.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Indicateurs encourageants

Le taux d'incidence de la Moselle s'établissait ce mardi à 256 cas pour 100.000 habitants alors qu'il s'élevait encore à 332 cas il y a quinze jours. Il est meilleur (172/100.000) chez les plus de 70 ans, dont les 3/4 ont été vaccinés. 325.000 personnes vaccinées, dont 219.000 avaient reçu au moins une dose de vaccin, soit 21% de la population totale. La variant anglais (68% des cas de contamination) gagne toujours du terrain sur le sud-africain (22%). 

Un léger mieux à l'hôpital

Même si la tension reste forte dans les hôpitaux de Moselle, la aussi, un léger mieux est constaté avec, selon la directrice du CHR Metz-Thionville, 19 lits de réanimation disponibles dans le département (sur 140), "ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps." 

Des vaccins Moderna chez les pharmaciens 

On en sait un peu plus sur le déploiement test de 6000 doses de vaccin Moderna dans les pharmacies de Moselle. Les doses seront acheminées d'ici jeudi, et les injections débuteront vendredi. Il s'agit d'expérimenter chez eux la vaccination par ARN Messager, qui n'est jusqu'à présent proposé que dans les centres de vaccinations. Une fois ces doses administrées aux patients, "une évaluation sera faite et envoyée d'ici 15 jours pour décider s'il faut étendre ou généraliser ce dispositif" détaille Lamia Himer, la déléguée en Moselle de l'Agence Régionale de Santé. L'enjeu est notamment de mesurer le défi logistique et le déploiement de ces doses, depuis les centres répartiteurs jusque dans les officines. 

AstraZeneca : "le bénéfice risque est en faveur du vaccin" assure le Dr François Braun

Chef de service des urgences du CHR Metz-Thionville, le docteur François Braun s'est livré à une démonstration visant à restaurer la confiance du public envers le vaccin AstraZeneca. Chiffres et publications médicales à l'appui, il a rappelé qu'il n'y avait qu'"extrêmement peu de cas de complications" chez les patients vaccinés avec le sérum britannique. Pour ce qui concerne les cas de thromboses, 23 sont rapportés (au 8 avril dernier) dont 8 décès après 2,7 millions de vaccinations en France (45.000 en Moselle, aucun cas). "Pour l'instant, nous n'avons pas de preuve formelle de ce lien de cause à effet potentiellement lié à la vaccination. Le bénéfice risque est faveur de la vaccination par le vaccin AstraZeneca" conclut le médecin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess