Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la situation s'améliore mais reste fragile en Bourgogne-Franche-Comté

-
Par , France Bleu Bourgogne

La situation sanitaire s'améliore en Bourgogne-Franche-Comté mais reste fragile selon le point hebdomadaire de l'Agence régionale de santé dans notre région. Le nombre de personnes hospitalisées est en baisse cette semaine, mais en hausse pour les patients en réanimation, en Côte-d'Or.

Vaccin Pfizer BioNTech covid-19 coronavirus vaccination
Vaccin Pfizer BioNTech covid-19 coronavirus vaccination © Radio France - Vianney Smiarowski

"La situation sanitaire s'améliore en Bourgogne-Franche-Comté mais reste fragile" selon le point hebdomadaires de l'Agence régionale de santé. Dans notre région, le taux d'incidence au 19 février, est de 160 pour 100.000 habitants, soit en-dessous de la moyenne nationale, avec 185 cas pour 100.000 habitants.

Moins de personnes hospitalisées mais plus de patients en réanimation 

Le nombre de personnes hospitalisées en Côte-d'Or est en baisse au 19 février, avec 275 personnes mais le nombre de patients en réanimation a augmenté en une semaine. On compte 33 patients aux urgences à cause du covid. 

Une campagne de vaccination qui s'intensifie

Concernant la vaccination, selon l'ARS, "la campagne se poursuit dans notre région, avec plus de 138.000 personnes ayant reçu une première injection dont plus de 55. 000 ont bénéficié d’une deuxième injection (au 17/02)." A partir du 25 février, l'Agence régionale de santé précise que plus de 1 250 médecins de Bourgogne-Franche-Comté, qui ont passé commande, pourront administrer le vaccin AstraZeneca à leurs patients de 50 à 64 ans présentant des comorbidités.  

L’ARS rappelle en particulier qu’à compter de ce lundi 22 février, la durée de l’isolement de tous les patients dont le test sera positif passera de 7 à 10 jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess