Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la souche britannique pourrait être plus mortelle selon Boris Johnson

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Selon le Premier ministre britannique Boris Johnson, la nouvelle souche du coronavirus serait non seulement plus contagieuse mais aussi plus mortelle. Le variant anglais continue de se propager dans le monde, touchant au moins 60 pays et territoires.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson. © Maxppp - Leon Neal

On la savait entre 50 et 70 % plus contagieuse, la nouvelle souche du virus serait également 30% plus mortelle, selon Boris Johnson. Le premier ministre britannique a précisé que la souche britannique du coronavirus tuerait 1,3% des personnes qu'elle infecte et, selon lui, elle serait responsable de la situation sanitaire en Grande-Bretagne. Cette souche nouvelle du virus est présente dans une soixantaine de pays du monde. C'est notamment à cause de sa contagiosité que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a demandé jeudi soir aux Français de ne plus utiliser de masques en tissu "faits maison".

Les déclarations du Premier ministre britannique sont à prendre avec prudence. Boris Johnson, lui-même, a employé le conditionnel tandis que le conseiller scientifique en chef du gouvernement a insisté sur le fait que les preuves n'étaient pas encore solides. Seuls 8% des tests réalisés en Grande-Bretagne parviennent à déterminer quelles souches étaient impliquées dans un décès lié au Covid-19. D'ailleurs, le taux de reproduction du virus serait passé en-dessous de 1 au Royaume-Uni, ce qui indique que les infections sont en baisse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess