Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la vaccination chez les médecins généralistes démarre doucement en Béarn et Bigorre

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Les premiers flacons de vaccin Astra Zeneca devraient arriver cette semaine dans les pharmacies, mais ça ne se bouscule pas du côté des médecins généralistes ni des patients.

La vaccination contre la Covid-19 démarre ce jeudi chez les généralistes
La vaccination contre la Covid-19 démarre ce jeudi chez les généralistes © Radio France - Alexandre Marchi

Selon le syndicat des pharmaciens, au plan national : 28% des généralistes se sont inscrits auprès de leur pharmacie pour pouvoir passer commande des vaccins, ils sont plus nombreux en Nouvelle-Aquitaine : 36%. Les premières doses devraient arriver dans la semaine, mais les médecins qui vaccineront dès la semaine prochaine ne seront pas nombreux. 

La vaccination en cabinet : une organisation complexe

Les médecins doivent d'abord déterminer parmi leurs patients âgés de 50 à 64 ans quels sont ceux qui sont prioritaires : il s'agit de ceux qui pourraient voir leurs pathologies aggravées ou qui pourraient développer des formes graves de Covid (greffés, malades du rein, chimiothérapies, diabète, obésité, etc.). Il faut ensuite leur proposer le vaccin et fixer un rendez-vous. A Pau, le docteur François Geny qui exerce en cabinet avec deux confrères s'est trouvé confronté à la réticence de certains patients, 3 sur 10 ont refusé

François Geny, médecin à Pau

L'effet secondaire de la fièvre, quasiment systématiquement après chaque vaccination, repousse quelques personnes, comme le vaccin est un peu moins efficace sur les variants, à priori… Ils se disent tant qu'à se faire un vaccin, autant attendre le bon et pas un qui vaccine à moitié. François Geny

La vaccination en centre : il n'est plus possible de prendre rendez-vous

Pour les plus de 75 ans, la vaccination continue dans les centres dédiés. L'Agence Régionale de Santé a donné consigne aux centres en Béarn, en Bigorre et même dans les Landes de bloquer toutes les prises de rendez-vous en ligne pour 28 jours. Mais finalement la livraison de nouvelles doses devraient permettre de débloquer des créneaux dès la semaine prochaine. Pour l'instant dans les 28 jours qui viennent il est prévu 1297 vaccinations à Lescar, plus de 2000 à l'hôpital d'Oloron, plus de 1000 à l'hôpital d'Orthez, 621 au parc des expositions de Pau, 1162 à Bagnères-de-Bigorre, près de 1600 à Lourdes, 2883 à Tarbes et 900 à Vic-en-Bigorre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess