Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la ville d'Alès et son agglomération sont les plus mauvais élèves du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Alès et Alès-Agglomération, les plus mauvais élèves du Gard en matière de pandémie Covid. Alors qu'elles se situaient lors de la précédente crise dans les bons élèves, les chiffres sur 1.500 tests inquiètent. 547 cas pour 100.000 habitants dans la capitale des Cévennes, 376 à Nîmes.

Jean Rampon, sous-préfet d'Alès (Gard).
Jean Rampon, sous-préfet d'Alès (Gard). © Radio France - Ludovic Labastrou

Les très mauvais chiffres d'Alès et d'Alès-Agglomération en matière de pandémie sanitaire. Si le taux d'incidence départemental s'établit à 395 (cas pour 100.000 habitants). Pour Alès-Agglo et Alès, on frôle "la catastrophe" s'inquiète la sous-préfecture. Sur Nîmes-métropole, ce taux est de 401 contre 524 à Alès-Agglo. Nîmes a un taux d'incidence de 376. 547 à Alès, (un taux d'incidence qui porte sur 1.500 tests).

Lors de la précédente crise, Alès et son Agglomération affichaient de biens meilleurs résultats et basculent désormais au rang de plus mauvais élèves du département. En cause, à l'approche des beaux jours un très net relâchement.

"Avec des résultats comme cela, pas la peine de penser à une réouverture."

524 cas pour 100.000 habitants d'un territoire de 72 communes....Pour Alès, c'est "encore pire" explique Jean Rampon, le sous-préfet d'Alès. "547 cas (avec un taux de positivité de 16%), c'est énorme".

Le gouvernement travaille à l'ébauche à l'horizon mi-mai (bout du tunnel envisagé par le président Emmanuel Macron) d'un calendrier de "réouverture territorialisée", autant dire "qu'avec ces chiffres Alès et Ales-Agglo ne figureront pas en tête de liste".

Jean Rampon, Sous-préfet d'Alès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess