Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : Beaune première ville de Bourgogne à désinfecter ses espaces publics

Par

Beaune en Côte-d'Or pratique depuis la semaine dernière une désinfection "ciblée" sur certains lieux publics jugés à risque. Le produit pulvérisé est un produit utilisé dans l'agro-alimentaire "complètement inoffensif" selon le maire Les Républicains Alain Suguenot.

Un employé de mairie en pleine opération de désinfection à Beaune Un employé de mairie en pleine opération de désinfection à Beaune
Un employé de mairie en pleine opération de désinfection à Beaune - mairie de Beaune

La ville de Beaune se lance dans la désinfection de certains de ses espaces publics pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19. Beaune est la première ville de Bourgogne à se lancer dans ce genre d'opérations. 

Publicité
Logo France Bleu

"Un produit complètement inoffensif"

Cette désinfection a débuté la semaine dernière, Alain Suguenot, maire LR de Beaune a demandé à ces "services municipaux de se mobiliser dans un premier temps sur des sites très fréquentés". Le produit appliqué par les équipes, explique le maire, est un désinfectant "complètement inoffensif". Un produit "sans rinçage : bactéricide, fongicide et virucide", un produit neutre sans chlore et "utilisé dans l'agroalimentaire." 

Un produit répandu à l'aide de pulvérisateurs individuels 

Il s'agit d'une "préparation diluée à 3% appliquée au moyens de pulvérisateurs à dos individuels". Les 4 à 6 agents du service de propreté sont équipés de ces pulvérisateurs mais aussi "de la balayeuse municipale pour les rues". 

L'exemple venu du Sud

C'est l'exemple de villes du Sud de la France telles que Nice , Cannes ou encore Menton qui a inspiré Alain Suguenot. "Au début j'étais un peu dubitatif, je me demandais si cela servait à quelque chose, mais renseignements pris, on s'est aperçu qu'il pouvait y avoir un transfert aérien du virus et que des précautions pouvaient être prises dans des lieux de forte concentration de population". 

Marseille ; 27 mars dernier 2020 ; les équipes de propreté de la Métropole pulvérisent un désinfectant dans les rues, trottoirs et mobiliers urbains de la Ville ici devant l'Hôpital de la Timone © Maxppp - David Rossi

"Nous le ferons durant toute la période de confinement"

C'est pourquoi la semaine dernière "nous avons commencé par l'espace Blanches Fleurs où nous avons eu un don de sang qui a recueilli 200 personnes et on a continué devant l'hôpital, devant la maison médicale, devant les boulangeries, devant les supermarchés. On va poursuivre cette semaine encore et nous le ferons durant toute cette période de confinement". 

Des agents équipés d'équipements spéciaux

Les agents sont équipés de vêtements de protection : combinaison, masque, gants… La préparation de la solution diluée se faite en atelier avant le départ par un chef d'équipe. "On utilise ce produit uniquement par temps sec, il n'y a pas d'écoulement, il sèche au bout d'une heure et l'espérance de protection est de 24 à 36 heures".

L'avis de l'Agence Régionale de Santé

Dans un communiqué l'Agence Régionale de Santé  de Bourgogne-Franche-Comté explique que "le directeur général de la santé a demandé au Haut Conseil de la Santé Publique de réaliser une étude comparative des pratiques déployées dans d'autres pays, notamment en Chine et en Corée du sud ." Ce sera à ce Haut Conseil de la Santé Publique , "en s'appuyant sur ce comparatif et les connaissances à date sur le COVID-19, d'indiquer si la mise en œuvre d'un nettoyage et/ou d'une désinfection de tout ou partie de l'espace public était opportune." 

"Les collectivités devraient attendre"

Ces travaux sont en cours et l’ARS Bourgogne-Franche-Comté "recommande à l’ensemble des collectivités d’attendre le résultat avant d’entreprendre des actions qui pourraient comporter par ailleurs des risques environnementaux". Pour le gouvernement le plus efficace contre le virus étant les mesures de distanciation sociale et le fait de se laver les mains régulièrement.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu