Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le séjour scolaire dans le Morbihan est annulé, le car doit faire demi-tour et rentrer à Orléans

Les cars transportant trois classes d'une école primaire d'Orléans ont dû faire demi-tour ce lundi, alors qu'ils se dirigeaient vers le Morbihan, pour une classe de mer d'une semaine. C'est le rectorat qui a donné cette consigne en raison de la présence d'un foyer de coronavirus dans ce département.

Les parents récupèrent leurs enfants à la sortie de l'école Olympia Cormier, d'Orléans, après l'annulation de la classe de mer, le 2 mars 2020
Les parents récupèrent leurs enfants à la sortie de l'école Olympia Cormier, d'Orléans, après l'annulation de la classe de mer, le 2 mars 2020 © Radio France - Alexandra Lagarde

Douche froide pour soixante-quinze élèves d'une école primaire d'Orléans : partis en direction du Morbihan pour un séjour d'une semaine, ils ont appris que leur voyage était reporté sine die, en raison de la présence d'un foyer de coronavirus dans une partie de ce département. Les cars ont dû faire demi-tour ce lundi dans la matinée et rentrer à Orléans.

Partis pour une classe de mer...

Ces élèves de trois classes (CM2 et CM1-CM2) de l'école publique Olympia Cormier, quartier Saint-Marc/Argonne à Orléans, sont partis tout à fait normalement à 8h15 ce lundi, direction Pénestin, dans le Morbihan, pour une semaine de classe de mer au centre de l'O.U.L. (œuvres universitaires du Loiret). Mais à 9h, les enseignants reçoivent un coup de téléphone. L'inspectrice de circonscription l'éducation nationale demandent aux deux cars de s'arrêter sur une aire de repos.  

... les cars doivent faire demi-tour après 40 minutes d'attente !

Après quarante minutes d'attente, la décision tombe : les services du rectorat ne veulent pas que les élèves et leurs enseignants se rendent dans le Morbihan. Les cars doivent faire demi-tour ! Retour à l'école en milieu de matinée. Le directeur de l'école Cormier contacte les parents d'élèves un an à un pour les informer de la situation et leur demander de venir récupérer leurs enfants à la fin des cours. 

On était hyper tristes, on a pleuré - Capucine 

À 16h30, devant l'école, auprès de sa maman, Capucine Buisson, élève de CM2, explique à France Bleu Orléans : "j'étais dans le bus, j'étais contente. On s'est arrêtés, j'ai pas compris pourquoi. La maîtresse a reçu un appel et après, elle a pris un micro et nous a dit que ce n'était pas de sa faute mais qu'on ne pouvait pas aller en classe de découverte. On était hyper tristes, du coup on a pleuré."

Pénestin n'est pas dans le foyer du coronavirus, mais...

En effet, la consigne du rectorat est claire : comme Pénestin est situé dans un rayon de moins de soixante-dix kilomètres du foyer de coronavirus, détecté dimanche soir à Auray, Crac'h et Carnac, dans le Morbihan, le voyage scolaire ne peut pas avoir lieu. En revanche, dans un autre centre de l'O.U.L. du Morbihan, à Damgan, un séjour est en cours depuis samedi, avec des classes venues de Villejuif (94).

Capucine Buisson dit que les élèves sont "fâchés" : "Pénestin, c'est loin de la zone du coronavirus !". Un enseignant confirme que certains enfants ont "fait part de leur colère". Les parents, eux, sont divisés : certains expriment soulagement et disent "comprendre" cette mesure décidée par l'éducation nationale. D'autres trouvent qu'"on exagère avec un principe de précaution poussé à l'extrême".

Le séjour sera remboursé aux familles

La classe de mer, "préparée en classe depuis des mois", n'aura donc pas lieu. Des enseignants et animateurs sur place ne cachent pas leur "énorme frustration et déception", interrogé par France Bleu. Les parents, eux, ont reçu l'assurance que le voyage leur sera remboursé puisqu'il n'a pas eu lieu, mais les modalités ne sont pas encore fixées (à établir avec l'O.U.L.). 

Le rectorat de l'académie d'Orléans-Tours ne souhaite pas communiquer en détail sur des cas précis, mais confirme que le ministère interdit les voyages scolaires dans l'un des trois clusters du territoire français (certaines communes de l'Oise et du Morbihan, et une commune de Haute-Savoie), ainsi qu'à l'étranger.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu