Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le centre de vaccination de Vailhauquès passe à 1.000 injections par jour

-
Par , France Bleu Hérault

Nouveau coup d'accélérateur de la vaccination. Dans l'Hérault, 27 centres seront prochainement opérationnels, dont certains dits de "grande capacité" qui pourront piquer mille personnes par jour. Depuis ce jeudi 8 avril, c'est le cas au centre des pompiers de Vailhauquès.

A Vailhauquès, le centre de vaccination contre le coronavirus passe à 1000 injections par jour
A Vailhauquès, le centre de vaccination contre le coronavirus passe à 1000 injections par jour © Radio France - Valentin BERTRAND

Lors de sa dernière allocution, Emmanuel Macron avait fixé un objectif : "Vacciner, vacciner, vacciner". Pour y parvenir, le mode opératoire a changé. Désormais, des centres de vaccination vont passer en mode "grande capacité". Dans l'Hérault, trois seront concernés afin d'atteindre les 30.000 vaccinations hebdomadaires.

Depuis ce jeudi 8 avril, le centre de Vailhauquès est donc le premier à atteindre les 1.000 personnes vaccinées par jour. Soit le double de ce qui était fait jusque-là. Pour y parvenir, il a fallut revoir l'organisation interne.

Tout se passe dans le gymnase où s'entrainent en temps normal les pompiers en formation. Douze boxes individuels ont été érigés avec une circulation à sens unique pour éviter les croisements. Si tout se passe bien, le tour est joué en 25 minutes. Dans la foulée, rendez-vous est pris pour la seconde injection.

Sur le pont, 35 sapeurs-pompiers sont mobilisés chaque jour pour faire tourner le centre. Une activité nouvelle pour les soldats du feu, comme Jérôme Ader : 

On est au cœur du besoin. On voit que les gens sont très satisfaits de l'organisation qui a été mise en place. Quand on est pompier, on ne se pose pas trop de questions. C'est l'aide à la population qui prime.

Jérôme Ader : "On est au cœur du besoin"
Jérôme Ader : "On est au cœur du besoin" © Radio France - Valentin BERTRAND

Jérôme Ader : "On est au cœur du besoin"

Parmi les personnes vaccinées ce 8 avril, Jackie Ganga dresse un bilan positif : 

Ça s'est très bien passé. On est bien accueillis, Et c'est rapide. Il y a du monde mais ce n'est pas l'usine car on n'est pas les uns sur les autres.

Ne pas faire "usine", prendre le temps, ce sont les mots d'ordre d'Éric Florès, le patron des pompiers de l'Hérault : 

Moi je n'ai aucun objectif chiffré. Si il faut ouvrir une heure de plus pour faire les 1.000 patients on s'adapte. Les gens passent généralement en 25 minutes. Mais on vaccine tranquillement parce c'est un moment où il faut prendre soin de la personne. C'est vraiment le briefing que je fais chaque matin. 

Éric Florès demande chaque matin à son équipe de "prendre le temps" de vacciner
Éric Florès demande chaque matin à son équipe de "prendre le temps" de vacciner © Radio France - Valentin BERTRAND

Reportage de Valentin BERTRAND

Régulièrement, il distribue des questionnaires aux patients afin d'améliorer le dispositif. Pour le contrôleur-général, l'augmentation du nombre de vaccinations implique donc de "s'adapter en permanence".

Éric Florès : "C'est une réadaptation permanente"

Venu visiter le centre de Vailhauquès, le préfet de l'Hérault, Jacques Witkowski, a affirmé que 235.000 héraultais ont déjà été vaccinés contre le coronavirus. Dont un tiers avec les deux doses nécessaires.

Les prochains centres "grande capacité" seront le Zinga Zanga de Béziers, et un lieu (prochainement révélé) à Montpellier. Pour y accéder, il faudra systématiquement prendre rendez-vous sur internet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess