Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le CHU de Lille ne craint pas d'être débordé "à ce jour"

-
Par , France Bleu Nord

Le CHU de Lille accueille en ce moment une trentaine de patients par jour, touchés par le Covid-19. Le nombre de cas augmente, mais le centre hospitalier affirme qu'il fait face et se réorganise. Les visites de l'extérieur sont désormais interdites.

Ce mardi au CHU de Lille, une quarantaine de lits de réanimation sont occupés par des malades atteints par le Covid 19
Ce mardi au CHU de Lille, une quarantaine de lits de réanimation sont occupés par des malades atteints par le Covid 19 © Radio France - Cécile Bidault

Même s'il n'y a pas encore de vague de malades comme dans le Grand-Est, le CHU de Lille voit le nombre de patients touchés par le coronavirus augmenter. "On en accueille une trentaine par jour" constate Frédéric Boiron, le directeur général du centre hospitalier. Une quarantaine de personnes sont actuellement en réanimation, 70 sont hospitalisés dans une situation moins grave.

L'afflux est gérable

"On se réorganise" explique Frédéric Boiron, "on ouvre des lits et des places, et on peut encore monter en puissance si nécessaire." L'hôpital Calmette, l'un des hôpitaux de la cité hospitalière, est par exemple vidé de toutes ses activités, pour se concentrer uniquement sur le Covid-19. "L'afflux est gérable. Nous ne craignons pas d'être débordés, à ce jour".

Le Samu et le centre 15 ont également été renforcés, avec une deuxième ligne de régulation dédiée au Coronavirus : "cela permet de trier les appels, entre ceux qui nécessitent une prise en charge urgente, et ceux qui peuvent être traités d'une autre manière".

Visites interdites

Le CHU de Lille se met également, en quelque sorte, en confinement. Les visites de l'extérieur aux patients sont désormais interdites, même si le directeur général précise que "les situations particulières sont traitées au cas par cas". Cette mesure "limite les risques pour les patients, les personnels, et les visiteurs eux-mêmes. On a tous une part de la solution. On a tous une part de responsabilité".

Hommage au personnel hospitalier

Le personnel hospitalier est bien évidemment très mobilisé : "j'éprouve une admiration réelle, et une grande reconnaissance, pour la qualité de la mobilisation, le niveau d'implication, et le sens des responsabilités de nos équipes. Vous n'imaginez pas le nombre de volontaires, de démarches spontanées de gens qui se manifestent. Du point de vue humain, ça fait chaud au cœur".

ECOUTEZ : Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu