Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le CHU de Nîmes innove et simplifie la technique de "retournement ventral"

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Pour essayer d’optimiser et de simplifier l’organisation du personnel soignant, en pleine épidémie de coronavirus, le CHU de Nîmes vient de mettre en place une nouvelle technique de "retournement ventral".

A Nîmes les équipes du CHU inventent une nouvelle technique de retournement ventral
A Nîmes les équipes du CHU inventent une nouvelle technique de retournement ventral © Radio France - Tony Selliez

Les soignants innovent au CHU de Nîmes face à l’épidémie de Covid-19. La clinique du positionnement et de la mobilité vient de mettre en place une nouvelle procédure, avec le service de réanimation. Grâce à un matériel innovant, elle divise par deux le nombre de soignants nécessaires à un retournement ventral.

"En réanimation, certains patients doivent être placés sur le ventre lorsqu'ils sont sous respirateurs ce qui monopolise six soignants. Ces derniers doivent s'habiller, se déshabiller et consommer des équipements de protection précieux en ce moment." Fabrice Nouvel, Ergothérapeute de la clinique du positionnement et de la mobilité du CHU.

L’idée ? Un "drap de glissement avec enduction en polyuréthane qui a des propriétés de glissement divisant le poids du patient par six" explique Fabrice Nouvel. Selon cet ergothérapeute, le retournement ventral peut en fait s’effectuer à trois soignants (quatre si le patient est très lourd), avec moins d'efforts, ce qui permet de gagner du temps et des équipements.

Cette procédure pourrait faire gagner un temps considérable en cas de forte affluence, liée en particulier à l’épidémie de coronavirus. Dans ce cadre, une vidéo de formation est disponible en ligne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu