Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le cluster du Montargois est maîtrisé selon l'Agence régionale de santé

-
Par , France Bleu Orléans

Après la découverte d'une cinquantaine de cas positif sur le Montargois, une campagne de dépistage massif a été menée entre le 4 et le 10 juillet. Résultat : sur 5.046 personnes testées, seules huit sont positives au Covid 19. Ce sont des "résultats rassurants" pour l'Agence Régionale de Santé.

Plus de 5.000 tests ont été menés sur Montargis, Châlette et Villemandeur
Plus de 5.000 tests ont été menés sur Montargis, Châlette et Villemandeur © Maxppp - Thierry Gachon

Les nouvelles sont donc plutôt rassurantes pour l'agglomération Montargoise et ses habitants. Après la découverte d'une cinquantaine de cas positif au coronavirus, entre début juin et fin juin, l'Agence Régionale de Santé avait décidé d'organiser une campagne de dépistage massif sur les communes de Montargis, Villemandeur et Châlette-sur-Loing. Des tests ont été menés durant sept jours et le bilan est sans appel : sur 5.046 personnes testées, seules huit sont porteuses du virus. Sur ces huit personnes, quatre étaient déjà dans la liste des premiers cas, il s'agit donc d'une confirmation et deux sont en dehors du périmètre du cluster. 

Le foyer d'épidémie est maitrisé 

" On peut considérer que le cluster initial est maîtrisé" explique Pierre-Marie Détour, directeur général adjoint de l'Agence Régionale de Santé dans le Centre Val de Loire. "C'était  le but même de l'opération : tester pour maîtriser une éventuelle propagation. A partir du moment où il y a peu de cas positif, on peut dire que la situation est sous contrôle". Pour Pierre-Marie Détour, il est important de rappeler que les tests "ne sont valables qu'à un moment donné" et qu'il faut que les personnes continuent à respecter les gestes barrières pour éviter que l'épidémie redémarre. Sur l'ensemble des cas positifs recensés sur le montargois, aucun ne présente de signe grave de la maladie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess