Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le Conseil d'Etat rejette la demande de confinement total

-
Par , France Bleu

Le Conseil d'État annonce ce dimanche soir qu'il rejette la demande de confinement total demandé par des syndicats de jeunes médecins. Ils demande à l'Etat de préciser certaines dérogations. Les sorties pour "raison de santé", "pratique du sport" et pour sortir les animaux sont visées.

Coronavirus : mesures de confinement à Paris
Coronavirus : mesures de confinement à Paris © Maxppp - WOSTOK PRESS

Le Conseil d'État annonce ce dimanche soir qu'il rejette la demande de confinement total déposée par des syndicats de médecins, et cela malgré l'augmentation importante de cas détectés de coronavirus. Il préconise le durcissement des règles pour la population. Ce confinement total était demandé par le syndicat des jeunes Médecins, l'ordre des médecins, et un syndicat d'interne. L'audience extraordinaire s'est tenue ce dimanche pour examiner le référé-liberté déposé par le syndicat 

Des mesures insuffisamment respectées

Après plus de de 2h30 de débats, ce dimanche, le Conseil d'Etat a décidé de rejeter la demande de confinement total déposé par un certain nombre de jeunes médecins. Ces derniers ont mis en avant des mesures pas assez respectées par l'ensemble des français : des marchés de plein air trop fréquentés, des sorties trop fréquentes malgré les mises en garde, le maintien des transports en commun ou encore des activités du bâtiment.

Les médecins demandaient aussi l'instauration d'un couvre-feu national et l'interdiction des déplacements pour faire du sport.

Des dérogations à préciser

Le conseil d'Etat demande au gouvernement de préciser certains dérogations ou d'en réexaminer la portée. Dans son communiqué, il explique que les dérogations "pour motif de santé", pour une "activité individuelle" ou pour "les besoins des animaux de compagnie" sont trop large et doivent être précisés.

Il souhaite aussi que soit évalués les risques du maintien des marchés ouverts, compte tenu de leur taille et de leur niveau de fréquentation". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu