Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le coup de gueule d'une pharmacienne dans l'Indre qui interpelle les élus

-
Par , France Bleu Berry

Dans une lettre ouverte, une pharmacienne de Saint-Gaultier interpelle les élus du département de l'Indre face au manque criant de masques et de matériel de protection.

Les pharmaciens constatent une augmentation de leur clientèle depuis plusieurs jours
Les pharmaciens constatent une augmentation de leur clientèle depuis plusieurs jours © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

"Ma colère est proportionnelle à mon désarroi et à mon angoisse pour tous mes confrères et ce quelle que soit leur profession". C'est ce qu'écrit Jocelyne Wittevrongel dans une lettre ouverte publiée ce vendredi 3 avril. Cette pharmacienne de Saint-Gaultier déplore le nombre insuffisant de masques pour les professionnels de santé, en pleine lutte contre l'épidémie de Covid-19. La lettre est adressée aux députés et sénateurs mais aussi à Gil Avérous, Serge Descout ou encore André Laignel.

50 masques reçus sur le canton de Saint-Gaultier

"Ce jour j’ai reçu 50 masques pour 14 professionnels de santé de mon canton. Pensez vous que 50 masques vont nous suffire ? Pensez vous réellement que nous arriverons à nous protéger et de ce fait assumer auprès de la population notre rôle avec cette aumône ?", ajoute Jocelyne Wittevrongel. Elle dit écrire ce courrier en tant que pharmacienne et non pas en son titre de présidente de l'Union nationale des professionnels de santé. Des pharmaciens qui sont en première ligne face à ce coronavirus.

Jocelyne Wittevrongel pointe également du doigt le "silence" des élus locaux dans l'Indre. "Le soutien de nos élus par un courrier ou par un article dans la presse ne nous aurait pas fait avoir plus de masques, de gants, de blouses ou de gel hydroalcoolique mais nous nous sentirions au moins soutenu et vous pourriez à vous tous faire remonter le désarroi des professionnels de santé de l’Indre qui se sentent oubliés", écrit cette pharmacienne de Saint-Gaultier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu