Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le dispositif pour éliminer les déchets d'activités de soins à risques infectieux en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Depuis le début des soins pour traiter la covid 19 ces déchets d'établissements hospitaliers ou de cliniques sont éliminés comme les autres issus des services médicaux. Avec un protocole stricte pour leur traitement et leur transport, ils sont acheminés jours et nuits sur l'écopôle de Vedène.

Les bacs contenant les boites scélles de déchets infectieux sont mécaniquement emmenés vers le four pour y être vidés avant l'incinération de leur contenu
Les bacs contenant les boites scélles de déchets infectieux sont mécaniquement emmenés vers le four pour y être vidés avant l'incinération de leur contenu - Novalie

Pour tout le département de Vaucluse ces déchets a caractère infectieux sont acheminés sur le centre de traitement et valorisation de Vedène, l'Ecopole Novalie géré par Suez, pour être incinéré sur place. Stéphane Barthe, Directeur Général Délégué Suez RV Énergie en charge de l'activité Valorisation Énergétique pour les régions du sud de la France rappelle que : "ces déchets sont principalement générés dans les établissements de santé, publics ou privés. Tout cela est très encadrés. Ils font l'objet d'un pré-collecte sur place.

Ils sont conditionnés dans des réceptacles dédiés de deux types : des boites en cartons avec enrobage plastique pour tous les flux non coupant, non piquant ou non perforant et tous les flux piquant, donc une seringue, un scalpel, qui ne serraient pas réutilisables , sont stockés dans une boite en plastique hermétiquement  fermée. 

Tout cela est placé dans des bacs dédiés différents des bacs pour les ordures ménagères . ce sont des bacs métalliques  acheminés jusqu'à la chaine de traitement où à part le déchargement manuel tout est automatisé pour aller jusqu'à l'incinération de ces déchets là dans un four entre 1.000 et 1.100 degrés. Les bacs sont ensuite désinfectés pour être remis à l'entreprise de collecte afin de la restituer aux établissements de santé pour une  nouvelle utilisation."

Les bacs une fois lavés et désinfectés seront ramenés dans les établissements de soins pour une nouvelle utilisation
Les bacs une fois lavés et désinfectés seront ramenés dans les établissements de soins pour une nouvelle utilisation - Novalie

Les masques utilisés dans les services de soins sont catalogués parmi ces déchets infectieux. Mais ces mêmes masques utilisés par tout à chacun sont aujourd'hui encore comme lors du premier confinement puis lors du déconfinement bien trop souvent jetés n'importe comment . Ces masques doivent être dans un sac bien fermé et mis en poubelle grise et non jaune destinée au tri sélectif. Un souci pour le personnel qui tri à l'Ecopôle de valorisation des déchets de Vedene tient à souligner Stéphane Barthe.

Le circuit de traitement des DASRI ( Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux ) à l'écopôle de Vedène
Le circuit de traitement des DASRI ( Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux ) à l'écopôle de Vedène - Novalie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess