Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : le docteur Xavier Roy au chevet des patients atteints du Covid-19

Par

A 52 ans, le Docteur Xavier Roy est bien connu dans le monde du sport : c'est l'un des médecins de la Berrichonne Football. Il s'est porté volontaire il y a dix jours pour aider à diagnostiquer les malades atteints du Covid-19, avec ses collègues médecins, infirmières et aides soignantes.

L'équipement du docteur Xavier Roy est complet pour éviter d'être contaminé et de contaminer les patients L'équipement du docteur Xavier Roy est complet pour éviter d'être contaminé et de contaminer les patients
L'équipement du docteur Xavier Roy est complet pour éviter d'être contaminé et de contaminer les patients - Xavier Roy

Après avoir passé quinze ans comme médecin urgentiste à l'hôpital de Châteauroux, le docteur Xavier Roy est depuis neuf ans le médecin de la structure appelée soin de suite et de rééducation située à Châteauroux, à deux pas de la caisse primaire assurance maladie. Et comme cette unité est à l'arrêt en raison du coronavirus, le docteur Roy s'est porté volontaire, au même titre que ses collègues du service ORL avec aussi la présence de deux pneumologues, pour intégrer le pavillon 7 de l'hôpital de Châteauroux. C'est un pavillon qui accueille les patients infectés du virus sous des formes plus ou moins grave. 

Publicité
Logo France Bleu

Même si les patients sont de plus en plus nombreux, le Docteur Roy précise que ça se passe plutôt bien. "Certes nous n'avons jamais vécu quelque chose de cette ampleur à Châteauroux mais je trouve que nous sommes très bien organisés__. Tout part des urgences avec deux circuits bien distincts. Un circuit Covid-19 et un autre normal. Pour ma part, je dois faire le point sur les patients atteints gravement du virus et les autres moins touchés. Pour ceux qui sont sérieusement atteints ils doivent aller en réanimation", explique le docteur Xavier Roy.

Le docteur Xavier Roy : "On a eu sept décès dont un patient très très jeune et de façon très rapide."

La mission du Docteur Roy est comme une gare de triage en tant de crise. Il doit garder les malades moins atteints et transférer les autres en réanimation. "Mais avec huit voire dix places à l'hôpital de Châteauroux, j'ai dû envoyer à Tours quatre patients mais aussi un à Limoges. Dans ces deux villes, ils ont des structures plus importantes." Ce virus fait des ravages dans le monde et donc en France. C'est ce que confirme le docteur Roy. "On a eu sept décès dont un d'un Monsieur très jeune de façon très très rapide c'est ce qui montre la gravité de la pathologie de cette maladie. Une personne peut être bien à dix huit heures et en détresse voir même en arrêt respiratoire deux heures plus tard !", ajoute-t-il. Ce virus est considéré dans sa forme la plus sévère par les médecins comme un véritable tsunami pulmonaire. 

" Nous vivons un moment humain assez extraordinaire avec mes collègues mais aussi avec les infirmières et aides-soignantes toutes volontaires."

Avec ces décès, sur le plan mental, ce n'est pas tous les jours facile. "Il y a entre nous une formidable solidarité. Nous vivons un moment humain assez extraordinaire avec mes collègues mais aussi avec les infirmières et les aides soignantes toutes volontaires sauf quand nous avons eu le deuxième jour un décès brutal qui nous à tous déstabilisé car c'était un patient jeune et personne ne s'y attendait. Après si le personnel à besoin la direction de l'hôpital de Châteauroux a mis en place une cellule médico-psychologique et je trouve ça très bien__."

X. Roy : "Si vous avez des blouses à usage unique, nous sommes preneurs."

Si les masques sont bien arrivés à l'hôpital de Châteauroux, grâce aux commandes mais aussi à la générosité des personnes qui se sont présentées à l'hôpital avec ces masques tant recherchés, le personnel soignant a encore besoin de vous comme le souligne le docteur Roy. "Si vous avez chez vous ou ailleurs dans la restauration par exemple des blouses à usage unique nous sommes preneurs. C'est une sur-blouse en plastique. Si il y a des métiers qui n'en n'ont pas besoin et bien téléphonez à la pharmacie de l’hôpital de Châteauroux." Il y a eu déjà eu un bel élan de solidarité avec l'apport de masques mais aussi de lunettes. Les personnels soignants ont été touchés. Ils le seront une deuxième fois si vous trouvez ces fameuses sur-blouses.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu