Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le flou à Montfrin

Quelle est exactement la situation à Montfrin ? Alors que le maire vient de prendre plusieurs arrêtés pour faire face à la pandémie de Covid-19, le nombre de patients contaminés au sein de la population est très loin d'être défini.

Eric Tremoulet, le maire de Montfrin (Gard)
Eric Tremoulet, le maire de Montfrin (Gard) © Radio France - Ludovic Labastrou

C'est un message de prévention sur les réseaux sociaux et signé de la mairie de Montfrin (près d'Aramon, Gard) qui a donné l'alerte. Il y est écrit, noir sur blanc, que "suite à une augmentation préoccupante du nombre de cas confirmés de coronavirus sur la Commune de Montfrin, la décision a été prise par arrêté municipal d’interdire les lieux de baignades dans le Gardon ainsi que la location des salles municipales jusqu’à fin du mois d’août".

La mairie s'appuie sur des déclarations de médecins de la commune signalant il y a quatre jours plusieurs cas de Covid-19 dans la commune, sans donner de chiffre. Mais cela semble suffisamment important et inquiétant pour que le nouveau maire prenne ces arrêtés.

En fin d'après-midi, ce mardi, la Préfecture indique à France Bleu Gard Lozère qu'il n'y avait aucun cas recensé. Le maire, Eric Tremoulet, choisit pourtant de maintenir son arrêté. Une réunion entre adjoints est prévue ce mercredi matin en mairie.

Le maire joue clairement la carte de la prudence, et "sort le parapluie". Au cas où. Une décision motivée par la panique ? Il paraît bien difficile de lui reprocher d'être trop prudent. En attendant, à Montfrin, la population reconnaît que le port du masque est devenu très aléatoire, mais ne sait plus vraiment sur quel pied danser.

Ce mardi, pour l'ensemble du département du Gard, l'Agence Régionale de Santé ne recense plus que 12 patients hospitalisés à cause du coronavirus, dont un en réanimation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess