Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le fondateur du carnaval vénitien de Remiremont se confine

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Après un séjour à Venise, où il assistait au carnaval, Yves Chrétien est de retour à Remiremont, dans les Vosges. Potentiellement porteur du coronavirus, qui sévit en Italie, et sur les conseils de son médecin, il sort le moins possible de chez lui.

Yves Chrétien, le fondateur du carnaval vénitien de Remiremont.
Yves Chrétien, le fondateur du carnaval vénitien de Remiremont. - DR

Lorsqu'il est rentré de Venise, vendredi 21 février, Yves Chrétien était encore sur son "nuage carnavalesque". Il ne s'est pas rendu tout de suite compte de la situation dans le Nord de l'Italie, jusqu'à la multiplication des cas et l'annonce des premiers décès dans le pays transalpin. Désormais, sept régions sont concernées par l'épidémie, qui a déjà fait sept morts en Italie.

"On était huit en tout, à être allé sur place pour le carnaval de Venise, et c'est là qu'on a pris conscience que l'on pouvait être porteur de la maladie", explique le fondateur du carnaval vénitien de Remiremont, dans les Vosges.

Mon médecin m'a dit, [...] en clair, de rester chez moi au maximum 

Ce mardi, son médecin qu'il connait bien, l'a appelé. "Il savait que j'était en Italie. Mon médecin m'a dit de ne plus aller au restaurant, de ne plus aller au cinéma, et de ne parler à des personnes qu'avec un masque. En clair, de rester chez moi au maximum". Il doit également prendre sa température deux fois par jour et, au moindre doute, appeler le 15.

Cette période de quarantaine, conseillée pendant deux semaines, est plus facile à respecter pour quelqu'un comme lui, à la retraite, que pour un actif. Il n'empêche, ça reste compliqué au quotidien. "J'ai dû renoncer à accueillir ma filleule, par précaution, avoue Yves Chrétien. Vu que j'ai passé une semaine à l'étranger, il a bien fallu que je fasse des courses, que je remplisse le frigo, je suis quand même sorti. Mais sans masque, parce qu'il n'y a en plus en pharmacie. Dés que je croisais des connaissances, je leur expliquais la situation et on se tenait à distance, sans s'embrasser."

L'organisation du carnaval vénitien de Remiremont "pas compromise" 

Habitué à confectionner des costumes, et pas maladroit avec l'aiguille, Yves Chrétien va faire son propre masque, pour tenter de continuer "une vie normale." D'autant, qu'il est très sollicité en ce moment, avec la préparation du carnaval vénitien de Remiremont, du 2 au 5 avril.

"J'ai plein de costumes à faire, de réunions prévues, mais je ne peux rien faire comme avant, reconnait-il. Je vais devoir appeler le maire par exemple pour lui demander si je peux venir à un rendez-vous le 3 mars. Si oui, faut-il que je vienne avec un masque. Car je ne peux pas lui cacher."

Le carnaval vosgien est pour l'instant maintenu. Sa présidente, Christelle Roggero, assure que "l'organisation n'est pas compromise"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu