Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le Gard et la Lozère en zone "alerte"

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé ce mercredi soir une nouvelle cartographie de l'évolution de l'épidémie en France. Le Gard fait partie des 69 départements en "zone d'alerte".

L'entrée du service des urgences à Nîmes
L'entrée du service des urgences à Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Le gouvernement adopte ce mercredi soir une nouvelle classification des départements à risque, avec la pandémie de covid-19. Il y a désormais sur la carte trois catégories. Il n'existe plus une seule "zone rouge", mais bien trois niveaux distincts : la zone d'alerte, où "le virus circule nettement", la zone d'alerte renforcée, où il "circule très fortement", et la zone d'alerte maximale, où "les conséquences sont déjà lourdes sur le système sanitaire". Ces zones se basent sur trois critères : le taux d'incidence dans la population (nombre de nouveaux cas en une semaine pour 100.000 habitants), le taux d'incidence chez les personnes âgées et la part des patients atteints du Covid-19 dans les services de réanimation. Le Gard est en "zone d'alerte", c'est-à-dire le 1er niveau.

13.072 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués en France, selon les chiffres de Santé Publique France ce mercredi. Le taux de positivité des tests continue de grimper.

Le Gard est placé en zone d'alerte. 

Le Gard est concerné puisque le taux d'incidence ce mercredi y est de 94,6. Avec 94.59 tests positifs pour 100.000 habitants, l'incidence des cas de Covid-19 sur sept jours glissants dans le département a dépassé le seuil d'alerte sanitaire fixé à 50.

104 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie. 421 patients ont pu par ailleurs retourner à leur domicile.

Les départements classés en zone d'alerte devront se soumettre dès lundi 28 septembre à une nouvelle restriction : les rassemblements de plus de 30 personnes seront interdits. Cela s'applique aux fêtes privées, mariages, tombolas, événements associatifs, anniversaires, notamment. Le ministre de la Santé a demandé aux préfets de veiller au respect de cette nouvelle règle. Ils pourront, s'ils le souhaitent, prendre des mesures complémentaires. Ce mardi déjà, le Préfet du Gard Didier Lauga a pris de nouvelles mesures, à commencer par le port du masque sur l'ensemble des villes de Nîmes, Alès et Bagnols.

Le préfet du Gard décidera d'ici la fin de semaine si d'autres restrictions doivent être prises, au vu de l'évolution épidémique. 

La Lozère est également en zone d'alerte. Avec 62.92 tests positifs pour 100.000 habitants, l'incidence des cas de Covid-19 sur sept jours glissants dans le département a dépassé le seuil d'alerte sanitaire fixé à 50.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess