Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le maire de Nice veut interdire les locations saisonnières pendant les vacances scolaires

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le maire de Nice Christian Estrosi demande ce mercredi au préfet des Alpes-Maritimes d'interdire les locations saisonnières pendant les prochaines vacances scolaires, pour faire face à la situation préoccupante de l'épidémie. Si la préfecture refuse de le faire, le maire de Nice prendra un arrêté.

Le maire de Nice demande l'interdiction des locations saisonnières pendant les vacances scolaires.
Le maire de Nice demande l'interdiction des locations saisonnières pendant les vacances scolaires. © Maxppp - Eric Ottino

Alors que la situation épidémique dans le département des Alpes-Maritimes est de plus en plus préoccupante, le maire de Nice et président de la métropole Christian Estrosi a demandé ce mercredi à la préfecture d'interdire les locations saisonnières pendant les prochaines vacances scolaires.

"Si l'État refuse de le faire, la Ville de Nice prendra un arrêté municipal." Christian Estrosi

"Personne ne peut nier que les flux de déplacements restent un facteur de contamination", écrit le maire de Nice dans un communiqué, qui précise que "si l’État refuse de le faire, la Ville de Nice prendra un arrêté municipal" afin d'interdire les locations dans la ville durant les prochaines vacances d'hiver. 

Par ailleurs, Christian Estrosi rappelle qu'il souhaite toujours que l'État exige un test PCR négatif pour tous les voyageurs arrivant en gare ou à l'aéroport de Nice en provenance d'un "pays à risque". 

Ce mardi, le taux d'incidence dans les Alpes-Maritimes était de 456 pour 100.000 habitants, de très loin le plus élevé sur le territoire national. Depuis onze jours, le nombre d'hospitalisations conventionnelles a augmenté de 20 % dans le département et le nombre d'hospitalisations en services de réanimation est en hausse de 15%, selon l'Agence régionale de santé. Le taux d'occupation dans les hôpitaux des Alpes-Maritimes est actuellement de 86 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess