Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le message des éboueurs contre le coronavirus : désinfectez les poignées de vos poubelles

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Les éboueurs ont beau être équipés de gants, ils rappellent à la population de récupérer les poubelles vidées après avoir désinfecté les poignées et de faire la même chose en les sortant pour limiter les risques de propagation du coronavirus.

Chauffeur d'un camion-poubelle lors d'une tournée de ramassage des ordures en période de confinement liée au Coronavirus
Chauffeur d'un camion-poubelle lors d'une tournée de ramassage des ordures en période de confinement liée au Coronavirus © Radio France - Olivier Duc

Ils sont eux aussi en première ligne, au petit matin pour ramasser vos ordures. Les éboueurs lancent un appel à la population pour limiter les risques de propagation du coronavirus. Ils préconisent la désinfection des poignées des poubelles vidées avant de les récupérer.

"Quand on collecte les bacs", explique Michel Kenck, éboueur au Smictom d'Alsace Centrale de Sélestat, "on les prend en mains avec nos gants et automatiquement il y a un risque potentiel de distribuer le virus sur les autres poignées, on prend à chaque fois une poubelle après l'autre. Prenez un gant à usage unique, ou un papier ou désinfectez la poignée avant de reprendre le bac".

La recommandation fonctionne aussi dans l'autre sens, quand on sort ses poubelles, pour protéger les éboueurs, car le virus, rappelle l'éboueur, "peut être présent pendant un certain temps sur les parties inertes: plastique, carton ou métal".

On part la boule au ventre

Michel Kenck explique que lui et ses collègues partent en tournée la boule au ventre: "On ne sait jamais si on va choper ce covid ou pas, vu qu'on prend ces bacs en main, qu'on retire nos gants et qu'on les remet, à un moment on risque de toucher la partie souillée".

Il y a aussi les petits messages que les éboueurs retrouvent collés sur les bacs : "on a des messages, des mots, des mercis, des félicitations, des bon courage qui sont collés sur les bacs avec des petits dessins des jeunes, ça fait plaisir, ça encourage quand même !".

Michel Kenck, éboueur au Smictom d'Alsace Centrale

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu