Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le ministre de l'Éducation nationale a reçu une première dose d'AstraZeneca

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Jean-Michel Blanquer a reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus d'AstraZeneca ce samedi 24 avril.

Le ministre a été vacciné à Paris ce samedi matin [photo d'illustration].
Le ministre a été vacciné à Paris ce samedi matin [photo d'illustration]. © AFP - Ludovic MARIN

Le ministre de l'Éducation nationale a reçu une première dose de vaccin anti-Covid ce samedi 24 avril. Jean-Michel Blanquer, 56 ans, a été vacciné à la caserne Masséna des pompiers de Paris, indique-t-il sur Twitter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C'est le vaccin fabriqué par AstraZeneca qui lui a été injecté. Un choix qui n'est pas anodin puisque le gouvernement s'évertue à rassurer les Français sur ce produit, décrié depuis plusieurs semaines. AstraZeneca pâtît en effet d'une mauvaise réputation après de nombreux retards de livraison et surtout des inquiétudes sur ses effets secondaires. L'Agence européenne des médicaments a reconnu début avril un lien entre ce produit et des cas de thromboses (problème sanguin) mais en de "très rares" occurrences. L'autorité de santé a souligné que les bénéfices du vaccin continuent de l'emporter sur les risques. Toutefois, la confiance des Français s'est érodée. Si bien que certains soignants ont jeté des doses, faute de volontaires.

Plusieurs autres membres du gouvernement ont reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus, comme la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le Premier ministre, Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess