Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le mode d'emploi du déconfinement qui commence ce lundi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La première phase du déconfinement progressif annoncé par Emmanuel Macron débute ce lundi, avec la fin des restrictions de déplacement entre régions et la suppression de l'attestation en journée. Les collégiens et lycéens font également leur rentrée en présentiel ce lundi.

Dès ce lundi, il est possible de se déplacer d'une région à l'autre.
Dès ce lundi, il est possible de se déplacer d'une région à l'autre. © AFP - ARIE BOTBOL/Hans Lucas

Ça n'est pas encore l'heure de boire un verre en terrasse, ni d'aller voir un film au cinéma ou un concert. Mais ce lundi 3 mai, des changements importants arrivent, avec la première phase du déconfinement annoncé par Emmanuel Macron dans la presse régionale jeudi. Dès ce lundi, les déplacements entre régions sont autorisés, et il n'est plus nécessaire d'avoir une attestation pour se déplacer en journée. Les collégiens et lycéens font aussi leur rentrée physiquement.

Ce qui change ce lundi 

  • Fin de l'attestation pour les déplacements en journée 
  • Fin des restrictions de déplacement entre régions  
  • Réouverture des collèges avec une demi-jauge pour les 4e et 3e dans 15 départements les plus touchés 
  • Réouverture des lycées avec une demi-jauge

Le couvre-feu est maintenu à 19h, les commerces non-essentiels restent fermés et les autres restrictions restent en place.

Fin des restrictions de déplacement 

Il n'y a donc plus besoin, ce lundi, d'attestation pour pouvoir se déplacer en journée à plus de 10 km de chez soi, ou même d'une région à une autre. En revanche, il faut être rentré chez soi à 19h pour respecter le couvre-feu. Il sera reculé à 21h le 19 mai, puis à 23h le 9 juin, avant d'être aboli le 30 juin. 

Les collèges rouvrent, les 4e et 3e en demi-groupes dans quinze départements 

Après une semaine d'enseignement à distance, deux semaines de vacances puis une nouvelle semaine d'enseignement à distance, les collégiens reprennent le chemin de la classe. Mais dans les quinze départements les plus touchés par l'épidémie, les élèves de 4e et de 3e seront en demi-jauge. 

Les lycées rouvrent, avec des classes en demi-groupe 

Les lycéens, eux, seront partout en demi-jauge, avec une alternance de cours en présentiel et en distanciel. 

A chaque établissement sa demi-jauge

La définition des jauges appartient à chaque établissement scolaire. Le collège ou lycée peut choisir de faire venir les élèves par demi-classes ou en classes entières mais à mi-temps, par demi journée, ou encore une semaine sur deux. 

Des classes fermées dès le premier cas de coronavirus, les autotests arrivent 

Comme dans les écoles primaires, un protocole strict sera appliqué : une classe fermera au premier cas de Covid confirmé.

Pour mieux dépister les cas potentiels, 64 millions d'autotest seront disponibles pour les élèves de plus de 15 ans, les enseignants et les autres personnels de l'Education nationale. A partir du 10 mai, les lycéens y seront soumis chaque semaine au sein de leur établissement. Lundi, la Haute autorité de santé a autorisé ces autotests aux moins de 15 ans, ce qui permettrait d'augmenter la capacité de dépistage.

Des mesures qui peuvent être renforcées en cas de dégradation sanitaire

Toutes ces mesures pourront être adaptées, et les restrictions renforcées en cas de dégradation de la situation sanitaire, a averti Emmanuel Macron : "Nous pourrons actionner des 'freins d'urgence' sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop", a assuré le Président jeudi. Il a détaillé les critères de ces "freins d'urgence" : plus de 400 infections pour 100.000 habitants, une augmentation "très brutale" de ce taux, et "une menace de saturation des services de réanimation".

Si un territoire atteint l'un de ces critères, il y aura une "discussion au niveau local avec les élus et les représentants de l'Etat, a précisé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, vendredi. Emmanuel Macron a également reconnu que si un variant s'avérait résistant aux cela "change la situation".

Le calendrier du déconfinement.
Le calendrier du déconfinement. © Visactu - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess