Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le patient bordelais "va bien", quatre personnes confinées chez elles

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le patient bordelais atteint du coronavirus chinois est toujours hospitalisé ce lundi au CHU Pellegrin, dans un état "stable." Six personnes qui ont été en contact avec lui ont été identifiées : quatre, présentant un "risque élevé", sont confinées chez elles.

Le patient bordelais atteint par la coronavirus est dans un état stable.
Le patient bordelais atteint par la coronavirus est dans un état stable. © Radio France - Xiao Yijiu

Le CHU de Bordeaux a donné des nouvelles ce lundi du patient hospitalisé depuis la semaine dernière, premier cas de coronavirus identifié en France. "Il a toujours de la fièvre et une toux assez forte" décrit le professeur Malvy, spécialiste des maladies tropicales et du voyageur. "Son état de santé est parfaitement stable et rassurant." Des nouvelles rassurantes aussi pour les deux cas suspects pris en charge par le CHU depuis vendredi : les tests se sont révélés négatifs, ils ont pu rentrer chez eux. 

Quatre personnes placées en quarantaine à leur domicile

Six personnes qui ont été en contact avec le patient hospitalisé depuis son retour de Chine ont été identifiées. Quatre ont été mises en quarantaine à leur domicile en raison d'un "risque élevé." Elles devront rester confinées pendant quatorze jours, durée maximum d'incubation du virus. Deux autres personnes, qui ne présentaient qu'un "risque faible", ont pu reprendre une vie normale.

Le SAMU Centre 15 déborde d'appels de tous types - Nicolas Brugère, adjoint au maire 

Au conseil municipal de ce lundi à Bordeaux, l'adjoint au maire chargé des questions de santé, Nicolas Brugère, lui-même médecin, a exhorté la population à ne pas céder à l'angoisse. "Le SAMU Centre 15 déborde d'appels de tous types" dit-il, appelant à ne pas confondre un rhume hivernal, ou la grippe, avec un virus qui ne touche pour le moment que des voyageurs revenant de Chine. "Si vous avez de la fièvre, vous toussez et que vous arrivez de Chine, vous restez chez vous et vous appelez le 15 (...) Dans tous les autres cas, vous toussez, vous avez de la fièvre, vous appelez votre médecin traitant."

Nicolas Brugère : "Il faut vraiment ne pas s'affoler avec cette maladie"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess