Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le point en Moselle ce mercredi 25 mars

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Nouvelle journée de confinement en Moselle et dans le Pays Haut. Retrouvez toutes nos informations concernant le coronavirus pour ce mercredi 25 mars.

Les autorités exhortent les habitants du Grand-Est à respecter scrupuleusement le confinement et les gestes barrières
Les autorités exhortent les habitants du Grand-Est à respecter scrupuleusement le confinement et les gestes barrières © Radio France - Clément Lhuillier

L'épidémie de Coronavirus continue sa progression et la France connait son 9e jour de confinement. Revivez avec France Bleu Lorraine l'évolution de la situation en direct en Moselle et dans le Pays-Haut. 

Cliquez ici pour actualiser cette page

L'essentiel :

  • Les chiffres : 2.722 personnes hospitalisées dans le Grand-Est, 595 en réanimation, soit 69 de plus pour la seule journée du mardi 24 mars. 407 personnes sont mortes. 625 personnes sont sorties de l'hôpital, leur état de santé ayant été considéré comme rassurant. Les détails ici.
  • Épicentre de l'épidémie dans le Grand-Est, Emmanuel Macron est à l'hôpital de Mulhouse aujourd'hui. France Bleu vous fait vivre cette visite en direct. 
  • Thionville met en place un numéro vert (0 800 830 825) et créé une page Facebook pour favoriser l'entraide des habitants.
  • Un habitant de Creutzwald a été mis en examen aujourd’hui et risque la prison pour ne pas avoir respecté à plusieurs reprises les règles de confinement.
  • A son tour, le Luxembourg accueille des malades du Coronavirus pour désengorger l'hôpital de Mulhouse.

Suivez notre direct

19h : Fin de ce live. Bonne soirée à tous, prenez soin de vous et de vos proches, et surtout restez chez vous.

18h45 : Imbroglio autour de l'arrêté municipal instaurant un couvre-feu à Guénange. Selon nos informations, l'arrêté pris mardi par la mairie n'est réglementaire, car il n'a pas reçu l'aval des autorités. Le maire Jean-Pierre La Vaullée indique que "de nouvelles dispositions" sont en train d'être étudiées. Nos précisions à lire ici.

18h15 : Le point sur la situation à l'hôpital Robert Pax de Sarreguemines. Une centaine de places sont dédiées aux malades et cas suspects de Covid-19. Mercredi, en fin de journée, 81 patients étaient hospitalisés, dont une vingtaine en réanimation. L'hôpital attendait également ce soir les résultats de tests de 29 patients. Selon la direction de l'établissement, entre 25 et 30 personnes sont mortes du coronavirus. Par ailleurs, aucun cas n'est déclaré pour le moment sur le site de Bitche.

18h : Comment maintenir une activités professionnelle et rendre service à ceux qui travaillent encore ? Un restaurant Sainte-Marie-aux-Chênes, fermé à cause du confinement inaugure un "drive" pour servir ceux qui travaillent hors de chez eux. "Dans ma famille, j'ai un pompier, une infirmière, ce sont des gens qui sont obligés de travailler hors de chez eux en ce moment, et qui à midi, cherche de quoi se restaurer. C'est aussi pour toutes ces professions là que nous avons ouvert ce système" explique Christelle Gwizdz, gérante du restaurant l'Essentiel. Notre reportage à lire ici.

17h50 : La solidarité transfrontalière s'affiche au cœur de la crise. Après l'Allemagne, c'est le Luxembourg qui accueille des patients du Grand-Est atteints du Covid-19 et nécessitant des soins intensifs. Selon la ministre de la Santé Paulette Lenert, six patients en provenance de Mulhouse ont déjà été transférés et un septième devait l'être dans la soirée.

Le Grand Duché recense à ce jour 1.333 cas de nouveau coronavirus, et huit décès. Au total 143 personnes ont dû être hospitalisées dont 21 en soins intensifs.

17h36 : Le champion du jour. Un habitant de Creutzwald risque six mois de prison et 3.750 euros d'amende pour non-respect des règles de confinement. Il a été mis en examen mercredi après avoir été verbalisé à quatre reprises en trois jours sans attestation dérogatoire de déplacement. Le détails ici.

17h20 : Voici un rappel des dernières règles en vigueur concernant le confinement de la population. 

17h10 : Après les applaudissements, les cloches. Une demi-heure avant les traditionnels applaudissements en soutien aux soignants, ce sont les cloches des églises qui vont faire du bruit. La Conférence des évêques de France (CEF) demande aux paroisses de les faire sonner, mercredi 25 mars, à 19h30, pendant dix minutes. "Non pour appeler les fidèles à s'y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun" face à l'épidémie de coronavirus, peut-on lire dans le communiqué.

17h : Le ministère de la Transition écologique et solidaire met en place une boite mail afin de répondre aux questions des transporteurs routiers : servicestrm@developpement-durable.gouv.fr
Ils peuvent également joindre un numéro vert 0 805 040 140.  Les appels sont pris en charge 7j/7, de 9h à 18h, par des agents du ministère.

16h : Le point à Thionville. Les crèches et écoles de la ville continuent d'accueillir les enfants du personnel soignant mobilisé dans les hôpitaux et cliniques.  Depuis le début de la crise, le CCAS contacte par téléphone les 140 personnes inscrites au registre des personnes âgées, vulnérables ou isolées, et la mairie met en place un numéro vert 0 800 830 825 pour signaler les personnes de plus de 75 ans qui ne seraient pas encore identifiées. Par ailleurs, la municipalité a créé une page Facebook,  "Thionville Entraide" pour encourager l'entraide entre voisins.  

Gardons à l'esprit que notre confinement permet d'éviter de contaminer un proche.

Le maire Pierre Cuny adresse un message en vidéo à ses habitants dans lequel il explique notamment la raison pour laquelle il n'instaure pas de couvre-feu à Thionville et son projet de création d'une maison médicale de consultation pour les personnes présentant des symptômes de fièvre et de toux. 

15h30 : Un Final Four en septembre pour Metz Handball ? Le club est toujours en lice pour une deuxième participation consécutive au Final Four de la Ligue des Champions. Le rendez-vous était fixé les 9 et 10 mai à Budapest. L'EHF, l'instance qui dirige le hand européen, a publié mercredi un plan de reprise théorique des compétitions. Les phases qualificatives, initialement prévues en avril, auraient lieu du 3 au 28 juin. En 1/4 de finale, les Dragonnes doivent affronter les roumaines de Valcea. Si elles passent l'obstacle, elles iraient à Budapest les 5 et 6 septembre. Mais cela n'est qu'une hypothèse. L'EHF insiste sur le fait que ce projet "dépend de l'évolution de la situation du coronavirus et des décisions gouvernementales".

15h00 : #RestezChezVous. Les habitants de Farebersviller et Téding se mobilisent pour adresser un message intergénérationnel de prévention face à l'épidémie de coronavirus. L'initiative en revient à l'association Moissons Nouvelles Prévention Spécialisée du secteur qui a réalisé une vidéo dans laquelle plusieurs habitants prennent la parole pour inciter la population à respecter les consignes de confinement.

14h42 : Le gouvernement fera une annonce "dans les prochains jours" sur une nouvelle durée de confinement, indique Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement.

14h15 : A son tour, le maire de Nancy Laurent Hénart annonce l'instauration d'un couvre feu de 22h à 5h à partir de vendredi 27 mars dans les rues de la ville pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les détails ici.

14h08 : Les 25 premières ordonnances "coronavirus" ont été adoptées, annonce le Premier ministre. C'est un record historique. "C'est l'urgence sanitaire qui anime tous les esprits aujourd'hui, mais c'est aussi, et ce sera de plus en plus, un choc économique, un choc social: nous ne sommes qu'au début de la crise", a prévenu le chef du gouvernement.

12h54 : La circulation des TGV Inoui et des Intercités va, elle être à nouveau réduite à partir de vendredi. Les Ouigo vont être arrêtés.Les billets seront remboursés sans frais, indique la SNCF. Les accès aux gares seront filtrés par la police.

13h : Elle chante pour les soignants avec ses élèves à distance pour soutenir les soignants. La chanteuse Sarregueminoise Marina d'Amico vient de publier une vidéo sur sa page Facebook où elle reprend, avec 32 élèves confinés chez eux, la chanson "A nos héros du quotidien" de Soprano. Notre article ici.

12h15 : Appel aux dons. L'association Alys qui accompagne à domicile des personnes âgées et en situation de handicap en Moselle et en Meuse, lance un appel. Pour continuer ses visites, essentielles à ces personnes isolées, elle a besoin de masques, de gel hydroalcoolique, de gants, et de lunettes de protection. "On tape dans nos réserves, dans trois jours on n'aura plus rien pour équiper notre personnel !" déplore Amandine Ritz, membre de l'association sur France Bleu Lorraine. Plus d'infos ici. 

12h : Les Restos du Coeur cambriolés à Marange-Silvange. De la nourriture a été volées dans le local de l'association. Les bénévoles ont découvert les faits mardi après-midi. C’est un coup dur en ce début de campagne d’été et un coup au moral alors que des bénévoles restent mobilisés malgré l'épidémie de coronavirus.

10h30 : Les coupes de Moselle annulées. Dans un courrier adressé aux présidents et présidentes des clubs de football amateurs du département, le président du District Mosellan de Football Christophe Sollner annonce l'annulation pour la saison 2019/20 des Coupes de Moselle pour toutes les catégories. Cette décision fait suite à la demande de la FFF "qui souhaite privilégier l’aboutissement éventuel des championnats." 

10h La ville de Guénange, 7.000 habitants entre Metz et Thionville, est la première de Moselle à décréter un couvre-feu. Depuis ce mardi, les habitants ont interdiction de sortir de chez eux de 22h à 5h, et ce jusqu'au 31 mars. Le maire a pris cette décision à cause de trop nombreux manquements aux règles de confinement.

9h45 : Le champion du jour en Moselle... Un habitant de Creutzwald, en Moselle-Est, a été interpellé ce mardi et placé en garde à vue, pour non respect des règles de confinement. Depuis dimanche, il a été verbalisé à quatre reprises, pour non détention de l'attestation dérogatoire de déplacement. Il est aussi poursuivi pour violences conjugales. Il sera déféré ce mercredi à Metz. 

9h : Le gouvernement a mis en place une nouvelle attestation à avoir avec soi, qui doit préciser les horaires de sortie. La police nationale de Metz vous propose de la télécharger.

8h45 : La CFTC annonce le décès de l'un de ses plus fidèles militants en Moselle-Est. Antoine Diebold, 70 ans, est mort lundi des suites du coronavirus. Il présidait notamment le conseil des prud'hommes de Forbach.

8h30 : Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est, s'est exprimée ce matin sur les antennes de France Bleu de notre grande région : elle salue le travail acharné des personnels de santé, qui luttent depuis des semaines contre le coronavirus. Si la maladie a tué plus de 400 personnes dans le Grand Est depuis le début de l'épidémie, la préfète indique aussi que plus de 600 personnes ont pu quitter les hôpitaux, "preuve d'un système de santé efficace", malgré les conditions difficiles. Évoquant le transfert, demain en TGV médicalisé, de 20 patients alsaciens vers des hôpitaux de l'ouest de la France, Josiane Chevalier se félicite de la "solidarité interrégionale qui porte ses fruits", indiquant que d'autres transferts ont eu et auront encore lieu, vers d'autres établissements hospitaliers de France mais aussi d'Allemagne.

Josiane Chevalier a encore précisé que les efforts des autorités du Grand Est étaient constants pour fournir du matériel de protection aux médecins et infirmiers libéraux de la région : masques, gants, vêtements ou gel hydroalcoolique font encore cruellement défaut.

8h15 : Jean-Paul Omeyer, le vice-président de la région Grand Est en charge des sports, était l'invité de France Bleu ce matin. Il s'attendait à cette décision, qui est la bonne selon lui. "C'est un coup dur pour les athlètes, qui ne se faisaient guère d'illusion", a témoigné l'Alsacien. "Et puis c'est compliqué de s'entraîner quand on est confiné". Les Jeux, qui devaient se tenir du 24 juillet au 9 août, sont reportés à l'an prochain, au plus tard à l'été 2021. Aucune décision n'a été prise pour l'instant pour les tournois de qualification, ceux des sports collectifs ne sont pas remis en cause pour l'instant, mais des décisions plus précises doivent être prises.

8h : Sylvie, maman de quatre enfants à Talange, a expliqué à France Bleu Lorraine comment elle s'organisait pour l'école à la maison. Ses enfants sont scolarisés de la grande section de maternelle au BTS. "Je me suis fait un emploi du temps digne d'un ministre, car je ne peux aider qu'un de mes enfants à la fois." L'école à la maison, ce n'est pas l'école en vrai... Témoignage à retrouver ici.

Les syndicats d'enseignants conseillent aux parents de ne pas se mettre la pression. La FCPE, principale fédération de parents d'élèves de Moselle, ont mis en place un groupe d'entraide sur Facebook.

7h45 : Six patients de l’hôpital de Mulhouse ont été évacués ce mardi vers les hôpitaux de Brest et de Quimper par l'armée, afin de soulager l'établissement hospitalier qui est saturé. L'hôpital de campagne annoncé par Emmanuel Macron a accueilli son premier patient ce mardi. L'Élément militaire de réanimation du Service de santé des armées (EMR-SSA) est composé de 120 militaires, il montera progressivement en puissance d'ici la fin de la semaine, pour accueillir au total 30 lits de réanimation. Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, doit d'ailleurs se rendre aujourd'hui à Mulhouse pour visiter cet hôpital de campagne de l'armée et témoigner son soutien aux personnels soignants alsaciens.

7h30 : L'appel de la région Grand Est a été entendu. En moins d'une semaine, plus d'un million de masques chirurgicaux ont été donnés par des associations, des entreprises et des particuliers de la grande région. Mais ça ne suffira pas à combler la pénurie : trois entreprises du Grand Est ont commencé à en produire, onze autres sont en cours d'agrément. La production quotidienne pourrait atteindre 200.000 masques par jour.

L'Université de Lorraine a, de son côté, permis la livraison de 20.000 masques, puisés dans les stocks des laboratoires de recherche et des facultés de médecine et de pharmacie. Des gants et des vêtements de protection ont également été donnés. Des étudiants et enseignants volontaires produisent également du gel hydroalcoolique.

7h15 : La quasi-totalité des syndicats s'opposent au redémarrage des installations de la vallée de la Fensch, à l'arrêt depuis la semaine dernière (à l'exception de la cokerie de Serémange-Erzange). La direction du groupe sidérurgique, elle, voudrait relancer progressivement une ligne du packaging, car les carnets de commande sont pleins pour assurer la production d'emballage alimentaire. Mais les syndicats estiment que les mesures de protection des salariés contre le coronavirus sont insuffisantes. Plusieurs cas de Covid-19 ont été confirmés au sein du personnel d'ArcelorMittal en Moselle, et une cinquantaine de cas sont suspectés.

7h : L'académie de Nancy-Metz a mis en place une cellule téléphonique dédiée aux familles et aux enseignants, afin d'assurer la continuité pédagogique pour les élèves, pendant la fermeture des établissements scolaires. Cette cellule est joignable au 03 83 86 20 20 ou au 03 83 86 21 21, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

7h : A compter de ce mercredi 25 mars, les quatre stations de la région (France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine, ainsi que France Bleu Elsass) mutualisent leurs moyens pour vous permettre de rester informés au cours de cette crise sanitaire exceptionnelle.

Vous retrouverez chaque matin vos émissions habituelles, ainsi que de nouveaux rendez-vous d'information, de solidarité, de soutien et de sourire pendant cette période de confinement inédite. Chaque jour, les émissions seront pilotées par l'une des quatre stations du Grand Est.

Un seul numéro pour nous joindre pendant cette période : le 0809 400 500 (prix d'un appel local).

Les mesures renforcées de confinement le 23 mars
Les mesures renforcées de confinement le 23 mars © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu