Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le point sur la situation ce mercredi (1/2)

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Le nombre de malades en réanimation continue à diminuer lentement. 28.530 personnes sont mortes en France depuis le 1er mars. Le Parlement doit débattre ce mercredi de l'application Stop Covid, qui sera disponible ce week-end. L'hydroxychloroquine n'est plus autorisée pour traiter la maladie.

 Les comprimés d'hydroxychloroquine ne sont plus autorisés pour traiter la maladie en France.
Les comprimés d'hydroxychloroquine ne sont plus autorisés pour traiter la maladie en France. © AFP - GEORGE FREY

Le nombre de malades hospitalisés en réanimation continue à diminuer avec 1.555 patients recensés ce mardi, soit 54 de moins en 24 heures. 28.530 personnes sont mortes en France depuis le 1er mars. Le Parlement doit débattre ce mercredi de l'application StopCovid, qui sera disponible ce week-end. L'hydroxychloroquine n'est plus autorisée en France pour traiter la maladie. D'après l'Insee, le PIB pourrait chuter de 20% au deuxième trimestre.

Cliquez ici pour actualiser cette page

L'essentiel

Le fil de la matinée 

14h : c'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Vous pouvez suivre l'actualité de cet après-midi et de la soirée dans cet article. 

12h49 : l'Italie et l'Espagne, particulièrement touchés par la pandémie sont les principaux bénéficiaires du plan de relance européen que va proposer la Commission européenne. Sur un total de près de 750 milliards d'euros de subventions et prêts combinés, l'Italie devrait récupérer 172,754 milliards d'euros, et l'Espagne 140,446 milliards d'euros. La France ne toucherait que 38,772 milliards d'euros.

12h47 : plusieurs dizaines de soignants du centre hospitalier du Mans sont en train d'être testés, après la découverte de trois cas dans l'unité Covid de l'établissement. Tous les résultats connus pour l'instant sont négatifs.

12h41 : en Ardèche, l'entreprise Chamatex, basée à Ardoix, faisait jusque là des textiles techniques pour l'ameublement, l'aéronautique et la Formule 1. Pendant le confinement, elle s'est lancée dans la confection de masques en tissu. Une activité qu'elle souhaite maintenant pérenniser.

12h39 : six cas de coronavirus ont été détectés au centre hospitalier Nord-Deux-Sèvres. Trois patients et trois soignants ont été contaminés. Au total, une centaine de dépistages ont été réalisés.

12h30 : les départements d'Île-de-France ont été particulièrement touchés par la crise sanitaire. Parmi eux, la Seine-Saint-Denis l'a été encore plus, avec une surmortalité particulièrement marquée.

12h16 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie. La création de ce fonds, ajouté aux autres instruments de relance, est "un tournant européen pour faire face à une crise sans précédent", indique le commissaire aux Affaires économiques Paolo Gentiloni.

12h04 : à Lunel, dans l'Hérault, l'entreprise Bio UV a créé un système de désinfection des surfaces par rayons ultraviolets. On vous epxlique dans cet article.

12h01 : pour attirer les touristes cet été, la Charente-Maritime et la Charente vont distribuer 10.000 bons d'achat de 100 euros aux touristes qui viendront dans les deux départements et qui en feront la demande.

11h58 : en Gironde, le syndicat Sud Santé déplore des "démissions en cascade" de soignants "dégoûtés". A Bordeaux et Libourne, les personnels manifestent pour réclamer des moyens et des augmentations de salaire.

11h56 : La Fédération Française de Football a annulé ce mercredi la décision de la Ligue de Football Professionnel, qui voulait passer à une Ligue 2 élargie à 22 équipes la saison prochaine. Le championnat restera donc à 20 clubs.

11h43 : "Nous devons préparer notre public à revenir dans nos salles pour revivre l'expérience unique d'un spectacle vivant. Et cela requiert un minimum de préparation (...) donc des temps de mise en oeuvre incompressibles de plusieurs semaines à plusieurs mois pour un spectacle", ajoutent les syndicats.

11h41 : Franck Riester a dit hier sur franceinfo militer pour une rperisee progressive de sspectacles dès juin. Mais "La reprise des spectacles, ce n'est pas improviser une prestation sur un balcon pour la fête de la musique ou les capter en live streaming", tance le Prodiss, première organisation patronale du spectacle musical dans le privé, dans ce communiqué signé par d'autres syndicats.

11h39 : les professionnels du spectacle viviant ne veulent pas rouvrir sans préparation.
"Non à l'improvisation, oui à la programmation raisonnée et anticipée", disent plusieurs syndicats du secteur, irrités par les dernières déclarations du ministre de la Culture Franck Riester sur la réouverture des salles.

11h37 : le nombre d'appels au 119, le numéro d’urgence de l’enfance en danger a explosé pendant le confinement. Le secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance, Adrien Taquet, annonce des Etats Généraux de la lutte contre les violences faites aux enfants.

11h32 : après le match de foot qui a réuni 400 personnes à Strasbourg dimanche soir, une équipe de journalistes de l'émission "Quotidien" et l'adjoint aux sports  de la ville ont été caillassés par un jeune homme du quartier hier. L'élu s'était rendu sur place pour répondre à une interveiw.

11h25 : après avoir mis une partie de ses fours en veille pendant le confinement, la verrerie Arc, située à Arques dans le Pas-de-Calais, les redémarre progressivement. L'entreprise est durement touchée par la crise.

11h11 : la fondation Break Poverty, qui vient de recevoir un prix, a distribué plus de 16.000 ordinateurs à des familles modestes, dont 5.200 en Île-de-France. Ils sont essentiels pour permettre aux enfants de suivre l'école à la maison.  

11h07 : avec le confinement, les Français ont envie de piscines dans leur jardin. La demande de piscines privées bondit en Charente-Maritime. L’inconnu sur les vacances, les piscines municipales fermées et l’accès aux plages compliquée peuvent notamment l'expliquer. 

11h04 : à Bernay, en Normandie, le directeur du cinéma Rex a voulu faire revivre sa salle. Il a demandé aux spectateurs d'envoyer leur photo, désormais accrochée sur les 245 fauteuils. Le succès dépasse ses espérances.

10h57 : ils produisent des masques jetables écologiques en chanvre, mais face au retour des importations massives de produits en plastique bon marché venus de Chine, ils peinent à remplir leur carnet de commandes. L'entreprise Géochanvre, basée dans l'Yonne, a du mal à concurrencer les produits bon marché et regrette que les entreprises locales achètent des masques chinois.

Grâce à ses deux machines de découpe laser, Géochanvre produit entre 30.000 et 40.000 masques par semaine en ce moment.
Grâce à ses deux machines de découpe laser, Géochanvre produit entre 30.000 et 40.000 masques par semaine en ce moment. © Radio France - Thierry Boulant

10h53 : à Amiens, 55.000 masques lavables offerts par la mairie, qui en a proposé 70.000 en tout à ses habitants, n'ont toujours pas trouvé preneur. La ville relance donc une campagne de distribution la semaine prochaine.

10h50 : à Giverny dans l'Eure, les jardins et la maison de Claude Monet vont rouvrir leurs portes dès le lundi 8 juin. Des mesures seront prises pour respecter les gestes barrière.

10h40 : les enfants pourront-ils partir en colonie de vacances cet été ? Malgré les incertitudes, les organisateurs préparent l'été. En Auvergne, l'Aroéven mise sur des séjours de proximité et "apprenants" pour accompagner les décrocheurs du confinement.

10h30 : la plupart des hôtels ont fermé pendant le confinement, faute de clients. Les établissements rouvrent petit à petit, en intégrant de nouvelles normes sanitaires. Dans cet hôtel indépendant de Montpellier, tout ce que touche un client à son arrivée sera désinfecté.

10h20 : les symptômes provoqués par le virus peuvent durer très longtemps. Xavier, un habitant du Mans qui a contracté la maladie en mars, pensait s'en être sorti. Mais certains symptômes ont persisté pendant deux mois, et il a dû être hospitalisé début mai. Il raconte dans cet article.

10h15 : une habitante de Roubaix est coincée en Algérie depuis près de deux mois et demi, avec son fils de quatre ans. Cette Franco-algérienne est arrivée le 12 mars pour dix jours. Mais les liaisons aériennes ont été interrompues. La France met en place un pont aérien à partir d'aujourd'hui, mais  Fouhzia a du mal à réserver.

10h09 : "Il faut tout revoir des futurs plans, augmenter le nombre de lits et opérer une  simplification administrative" radicale. Voici ce que retient le professeur Louis Bernard, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, de cette crise traversée par l'hôpital. Son Journal d'un médecin est à lire ici.

10h : depuis fin mars, l'hydroxychloroquine - médicament dérivé de l'anti-paludéen chloroquine - pouvait être prescrite à titre dérogatoire à l'hôpital et uniquement pour les patients gravement atteints, sur décision collégiale des médecins.

9h50 : le décret qui autorise l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19 est abrogé. La molécule n'est donc plus autorisée pour traiter la maladie, hors essais cliniques. Hier, l'Agence du médicament a annoncé vouloir suspendre les essais cliniques avec la molécule en France, après la parution d'une vaste étude qui remettait en cause son efficacité.

9h27 : à Bourbourg, près de Dunkerque dans le Nord, une maison de retraite a installé une grande bulle en plastique pour permettre aux familles de rendre visite à leurs proches dans des conditions de sécurité. A l'intérieur de cette vaste toile de tente, deux pièces, séparées par une toile de plastique souple, qui permettent de se parler et de sentir les mains de l'autre.

Dans la bulle centrale, où le son se diffuse très bien, les familles et les résidents sont séparés par une paroi transparente et souple qui permet les contacts.
Dans la bulle centrale, où le son se diffuse très bien, les familles et les résidents sont séparés par une paroi transparente et souple qui permet les contacts. © Radio France - Matthieu Mondoloni
La bulle est composée de deux sas étanches, l'un pour les familles et l'autre pour les résidents.
La bulle est composée de deux sas étanches, l'un pour les familles et l'autre pour les résidents. © Radio France - Matthieu Mondoloni

9h15 : à Besançon, une cinquantaine d'acteurs culturels de la région se sont rassemblés hier pour protester contre la fermeture des lieux de spectacles de la région.

9h10 : le plan de relance pour l'automobile présenté par Emmanuel Macron hier prévoit la production d'un nouveau moteur électrique dans l'usine de Cléon, en Seine-Maritime. Mais face à cette annonce, le représentant de la CGT reste méfiant quant aux perspectives d'emploi.

9h03 : à Paris, le Printemps Haussmann va rouvrir ce jeudi. Après le centre commercial Beaugrenelle, le grand magasin a lui aussi obtenu gain de cause en justice.

8h43 : à partir de ce mercredi, trois vols quotidiens entre Alger et Paris  sont mis en place pour rapatrier les touristes français encore bloqués dans le pays. Seuls sept vols hebdomadaires relient actuellement les deux capitales. Des liaisons vont également être mises en places depuis le Maroc et la Tunisie.

8h41 : l'Espagne entame une période de dix jours de deuil national ce mercredi, en mémoire des victimes du coronavirus. Près de 27.000 personnes en sont mortes  dans le pays. Ce deuil de 10 jours sera "le plus long" de la démocratie espagnole.

8h33 : un foyer épidémique a été détecté dans un foyer de migrants de Varennes-sur-Allier, dans l'Allier. Une quinzaine de migrants, hébergés au Centre d'accueil et d'orientation, sur l'ancienne base aérienne, sont porteurs du virus. La résidence compte 150 migrants. Ils vont tous être testés, ainsi que les personnels. 

8h27 : mais le directeur de l'ARS d'Île-de-France nuance : "Il faut dire aussi que quand on a toujours 666 personnes avec le Covid en réanimation, qu'on a 7 200 patients hospitalisés avec le Covid dans les hôpitaux et cliniques d'Ile-de-France, on est encore en tension. Le virus est toujours là et on n'est pas revenus à la normale".

8h26 : "On a tous les jours un peu moins de personnes en réanimation. On a moins de patients hospitalisés avec le Covid-19", explique le directeur del'ARS d'Île-de-France. "On a surtout nos nouveaux indicateurs d'alerte qui sont aussi orientés positivement. On a moins d'appels au Samu pour suspicion de Covid-19. On a moins de passages aux urgences. Et puis, surtout, dans tous les tests qu'on fait, on a un taux de gens qui sont positifs qui est assez faible".

8h25 : le directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, Aurélien Rousseau, déclare sur franceinfo qu'il "y a des raisons d'être optimiste" quant à l'évolution de la pandémie de coronavirus en région parisienne.

8h20 : ces piscines serviront de "laboratoire", avec un protocole sanitaire très précis et quatre fois moins de baigneurs qu'avant : réservation d'une ligne à l'avance, sens de circulation dans les couloirs, vestiaires collectifs fermés au profit de cabines individuelles, ou encore lavage des mains obligatoire.

8h18 : une vingtaine de piscines pourraient rouvrir de manière anticipée prochainement, peut-être dès le 2 juin. Elles participeraient à un test pour savoir si les piscines peuvent être rouvertes dans de bonnes conditions sanitaires, indique franceinfo. 

8h12 : la pandémie a fait plus de 350.000 morts dans le monde, dont plus des trois quarts en Europe et aux Etats-Unis, selon un bilan de l'AFP. L'Europe est le continent le plus touché. Les Etats-Unis sont le pays qui compte le plus de décès, devant le Royaume-Uni, l'Italie, la France et l'Espagne.

8h08 : des planches originales d'Astérix, dessinées par Uderzo, étaient vendues aux enchères hier, au profit des soignants. Elles vont permettre d'offrir 390.000 euros au profit des soignants.

8h03 : un appel pour sauver les refuges et les associations de protection animale. 47 personnalités adressent une lettre ouverte au président de la République pour aider les associations de protection animale à traverser la crise.Parmi les signataires, Michel Drucker, Anny Duperey, Véronique Jannot, Liane Foly ou encore François Cluzet.

7h59 : le syndicat général des Vignerons de Champagne a lancé une collecte de bouteilles auprès de ses adhérents, pour dire merci aux soignants. 5.000 bouteilles vont être offertes  aux soignants.

7h50 : trois soignants de l'unité Covid de l'hôpital du Mans ont contracté la maladie. "Leur état n'inspire pas d'inquiétude", d'après l'Agence Régionale de Santé qui parle de "foyer"de contamination au sein de l'hôpital. Une quarantaine de personnes, en contact avec ces soignants positifs, ont été testées et attendent leur résultat.

7h45 : à Grigny, dans l'Essonne, plusieurs centaines de jeunes supporters se sont rassemblées pour un match de foot improvisé hier soir. Un événement qui choque Philippe Rio, le maire (PCF) de Grigny, qui pointe l'"irrespect des personnels soignants". Les vidéos de certaines scènes ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

7h40 : la chute du moral des ménages français s'accentue encore en mai, indique également l'Insee. Une baisse toutefois moins nette que lors de sa dégringolade historique d'avril pendant le confinement.

7h32 : depuis le début du déconfinement, l'activité est repartie "prudemment mais nettement" en France, indique l'institut.L'Insee a constaté un "rebond" de la consommation des ménages pendant la première semaine du déconfinement.

7h30 : le PIB pourrait chuter "d'environ 20%" au deuxième trimestre, indique l'Insee. L'économie française tournerait actuellement "à environ quatre cinquième de son niveau d'avant crise", contre deux tiers pendant le confinement, précise l'Institut national de la statistique.

7h23 : Victime directe, selon la direction, de la crise, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix, dans le Nord, a été placée en redressement judiciaire. Pourla CGT, la crise sanitaire n'est "qu'un prétexte de la direction" pour mettre en place un plan social déguisé" à l'oeuvre "depuis plusieurs années".

7h13 : la semaine dernière, Paris et Berlin ont proposé un plan de 500 milliards d'euros, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne, et des dons aux pays en difficulté. Les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède préféreraient des prêts remboursables.

7h10 : mille milliards d'euros pour soutenir l'économie européenne, mise à mal par le coronavirus : la présidente de la Commission européenne dévoile ce mercredi un plan de relance très attendu par les Etats éprouvés par la crise. Mais les Etats membres  pourraient avoir du mal à se mettre d'accord sur ce plan. 

6h57 : À l'appel de la CGT, une centaine de personnes ont participé au premier "mardi de la colère" des personnels soignants. Médecins, infirmiers, aide-soignants se sont retrouvés devant le monument aux morts de l'hôpital Saint-Éloi de Montpellier (Hérault) pour rendre hommage aux soignants décédés.

Un bouquet de fleurs a été déposé devant le monument aux morts du CHU Saint-Éloi de Montpellier en hommage aux soignants décédés du Covid-19, le 26 mai 2020.
Un bouquet de fleurs a été déposé devant le monument aux morts du CHU Saint-Éloi de Montpellier en hommage aux soignants décédés du Covid-19, le 26 mai 2020. © Radio France - Elena Louazon

6h44 : A partir du mardi 2 juin, les parents d'enfants qui ne pourraient pas être accueillis à l'école pour des raisons sanitaires "pourront continuer à bénéficier des dispositions relatives au chômage partiel", a annoncé mardi le Premier ministre Édouard Philippe.

6h32 : Les parlementaires doivent débattre ce mercredi de l'application pour smartphone StopCovid, qui doit permettre aux utilisateurs de savoir s'ils ont été en contact avec des personnes contaminées au Covid-19. Application testée par une trentaine de militaires du 3e régiment de Hussards de Metz.

6h26 : Le chef de l'Etat a en outre réclamé au constructeur Renault que "l'ensemble des salariés (des sites) de Maubeuge et de Douai puissent avoir toutes les garanties sur leur avenir" et annoncé des négociations dès lundi avec le groupe, les syndicats et les élus locaux. Le prêt de 5 milliards d'euros garanti par l'Etat promis au constructeur "ne saurait être consenti" avant que "n'aboutissent" les négociations qui doivent débuter lundi autour du ministre de l'Economie.

6h16 : Emmanuel Macron a dévoilé mardi le plan de soutien "massif" à l'automobile, depuis l'usine Valéo d'Etaples (Pas-de-Calais). Ce qu'il faut retenir des annonces présidentielles est dans cet article.

Secteur automobile : les annonces d'Emmanuel Macron.
Secteur automobile : les annonces d'Emmanuel Macron. © Visactu

6h07 : Les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, mardi 26 mai 2020.

Coronavirus : les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, mardi 26 mai 2020
Coronavirus : les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, mardi 26 mai 2020 © Visactu

6h03 : Voici le bilan communiqué mardi soir par la direction générale de la Santé.

  • 28.530 décès enregistrés depuis le 1er mars (+ 83 en 24 heures), dont 18.195 en établissements hospitaliers et 10.335 dans les Ehpad.
  • 16.264 personnes sont hospitalisées (- 534 en 24 heures).
  • 1.555 cas graves en réanimation (- 54 en 24 heures).

6h : Bonjour et bienvenue dans ce direct. Nous allons suivre ensemble l'actualité liée au coronavirus et au déconfinement ce mercredi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu