Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le préfet de l'Hérault limite les accès aux supermarchés à 100 personnes

-
Par , France Bleu Hérault

Pour limiter la progression du coronavirus, le préfet de l'Hérault réduit les accès aux commerces. Les supermarchés notamment ne pourront plus accueillir plus de 100 personnes à la fois.

Au Super U de Saint Jean de Védas, on fait la queue pour rentrer
Au Super U de Saint Jean de Védas, on fait la queue pour rentrer © Radio France - CM

Le préfet de l'Hérault Jacques Witkowski annonce ce dimanche 15 mars de nouvelle mesures de restriction concernant l'accès aux commerces, afin de ralentir la diffusion de l’épidémie de Covid-19. Tous les lieux recevant du public non essentiels à la vie du pays sont fermés. Les commerces suivants ne pourront ouvrir qu'à la condition de limiter à 100 le nombre de personnes présentes au même moment :

-  Les marchés alimentaires
-  Les commerces pour la vente uniquement d’alimentation (hors restaurants et bars)
-  La vente à emporter (fast-food) et la livraison de repas à domicile (interdiction de se rassembler et de consommer sur place)
-  Les banques  
-  Les stations essence  
-  Les bureaux de tabac et de presse
-  Les pharmacies
- Les bureaux de poste
- Pour les professions du bâtiment uniquement et sur présentation d’une carte professionnelle : les enseignes professionnelles de fournitures pour de gros travaux et bricolage (grossistes et/ou détaillants de vente ou de location de matériaux et instruments de travail)
-  Les room-services des hôtels

Le préfet rappelle qu’il "faut limiter les interactions sociales aux seules activités indispensables". Il convient de limiter les rassemblements, de restreindre au plus juste les réunions amicales ou familiales, de n’utiliser les transports en commun que pour le travail, et seulement si la présence physique est indispensable, de ne sortir que pour ses courses alimentaires ou médicales. 

Sur France Bleu Hérault, le préfet rappelle que les contaminations dans le département ne faiblissent pas. "Cette épidémie doit être prise très au sérieux. De manière très concrètes, toutes les personnes indispensables notamment les professions de santé peuvent aller travailler, nous avons besoin d'elles. Bien sûr aussi, les gendarmes et les pompiers. Mais aussi tous ceux qui ne peuvent pas faire du télétravail : le ramassage des ordures ménagères par exemple et aussi les livreurs dans les magasins d'alimentation."

"Il faut que l'addition de nos combats individuels puissent nous permettre de vaincre le virus. Il faut limiter nos actes de vie collective. Et lorsqu'on est obligé comme pour faire les courses, on le fait en prenant des précautions"

"C'est pour cela que j'ai demandé à ce que l'affluence dans les supermarchés ne soient pas supérieure à 100 personnes, mesure de précaution et de bon sens. Les grandes surfaces ont déjà reçu les consignes, les endroits où l'on doit faire la queue, au rayon boucherie ou à caisse, des distances de sécurité sont imposées"

"Il est inutile de se précipiter dans les magasins alimentaires, nous n'avons pas de pénurie"

"Concernant les transports, ils sont tous opérationnels et effectifs, mais on limite au strict nécessaire, on ne se déplace en transport en commun que pour aller travailler, ou pour aller se ravitailler. Si on peut se mettre un peu à distance dans les transports en commune, c'est mieux"

"Toutes les ventes à emporter restent ouvertes, mais il est interdit de consommer à l'intérieur ou dedans."

"Ce n'est pas non plus une bonne idée d'aller à la plage, patientez quelques jours encore, faites preuve de civisme et de responsabilités individuelles comme en Italie. Ceux qui ne respectent pas, nous n'avons pas encore prévu de sanctions" 

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 sont sur le site : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Numéro vert national est accessible 24h/24 au : 0800 130 000 (appel gratuit).

Ce lundi matin, les clients s'agglutinent devant le supermarché de Lattes dans l'Hérault
Ce lundi matin, les clients s'agglutinent devant le supermarché de Lattes dans l'Hérault © Radio France - PV
Choix de la station

À venir dansDanssecondess