Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le préfet explique les mesures du stade 3 de l'épidémie en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

Le gouvernement a décidé et annoncé samedi soir le passage au stade 3 de la lutte contre le coronavirus Covid-19. Le préfet de la Dordogne, Frédéric Périssat, a évoqué les mesures sanitaires supplémentaires prises en Dordogne ce dimanche matin sur France Bleu Périgord.

Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne répond à vos questions ce vendredi sur France Bleu Périgord.
Frédéric Périssat, le préfet de la Dordogne répond à vos questions ce vendredi sur France Bleu Périgord. © Radio France - Charlotte Jousserand

Le préfet de la Dordogne était l'invité de France Bleu Périgord ce dimanche matin. Frédéric Périssat a expliqué les mesures prises en Dordogne pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le gouvernement a décidé samedi soir le déclenchement du stade 3 de l'épidémie de Covid-19.

L'interview de Frédéric Périssat, préfet de la Dordogne, sur le passage au stade 3 du coronavirus

Seuls les commerces vitaux peuvent ouvrir

Le préfet du département insiste : "Ne peuvent rester ouverts que les commerces d'alimentation, les pharmacies, les établissements bancaires, les cabinets médicaux et les laboratoires biologiques.", les marchés sont maintenues, toutes les autres enseignes doivent rester fermer. 

"Ce sont les humains qui transportent le virus. Pour arrêter cette propagation, pour permettre à nos services de santé de réguler de manière efficace les personnes les plus gravement touchées, il nous faut collectivement faire preuve de civisme." Frédéric Périssat reconnaît que "c'est compliqué dans un département comme le nôtre avec cette météo et le fait qu'il y ait peu de cas détectés de se rendre compte que le virus est vraiment là."  

Les gendarmes sur le pont 

"Tous les Périgourdins et Périgourdines qui travaillent vont aller travailler sauf ceux qui doivent garder leurs enfants mais tout le monde doit continuer à avoir une activité économique et professionnelle."  

Mais le préfet persiste et signe, il faut respecter les consignes de confinement : "J'étais en liaison avec le commandant de la brigade de gendarmerie pour leur dire de faire le tour des établissements cette nuit et ce matin pour rappeler les consignes de confinement. Il ne s'agit pas de fliquer la population mais de s'assurer que le virus ne se propages pas. "

À ce jour, la Dordogne compte 7 cas de contamination au Covid-19 selon l'Agence régionale de santé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu