Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le premier cas français du variant britannique détecté au CHU de Tours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Le premier cas de contamination en France par le variant de la Covid apparu au Royaume-Uni a été détecté à Tours, annonce ce vendredi soir le ministère de la Santé. Il s'agit d'un homme de nationalité française arrivé de Londres le 19 décembre. Asymptomatique, il a été placé à l'isolement.

Le variant a été détecté pour la première fois en France, au CHU de Tours.
Le variant a été détecté pour la première fois en France, au CHU de Tours. © Maxppp - Jens Büttner

Le premier cas de contamination en France par le variant de la Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté ce vendredi au sein du CHU de Tours, annonce ce vendredi soir le ministère de la Santé. L'homme testé positif, un français résidant à Londres, était rentré en France le 19 décembre dernier. Asymptomatique, il a été placé à l'isolement à son domicile tourangeau. 

Le Français contaminé, a été pris en charge au CHU de Tours ce lundi 21 décembre et détecté positif, annonce le ministère, pour qui il s'agit de la "première contamination au variant VOC 202012/01 du virus de la Covid-19" détectée en France.

Plusieurs séquençages sont en cours 

"Les autorités sanitaires ont procédé au contact-tracing (traçage des contacts) des professionnels de santé ayant pris en charge le patient et à la recherche de ses personnes contacts à risque, pour procéder à leur mise en isolement strict", précise le ministère.  Outre ce cas, "à ce jour, plusieurs prélèvements positifs pouvant faire évoquer le variant VOC 202012/01 sont en cours de séquençage par les laboratoires du CNR (ndlr : Centre national de référence des virus des infections respiratoires)", ajoute le ministère.

Selon une étude britannique, ce variant est "de 50 % à 74 % plus contagieux", mais rien n'indique à l'heure actuelle qu'il provoque une forme plus grave de la maladie ni qu'il ne réponde pas à un vaccin. Les vaccins autorisés sur le marché agissent sur la protéine "Spike", présente jusqu'alors dans toutes les souches constatées de coronavirus. Il pourrait donc ne pas y avoir d'incidence. 

Ce vendredi, 20.262 cas positifs supplémentaires en 24 heures ont été détectés par les autorités sanitaires en France. Dans le même temps, 159 personnes sont mortes de la maladie. Sur les 14 derniers jours, la France compte 231 patients Covid-19 de moins en réanimation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess