Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le premier "vaccidrive" de France devrait ouvrir près de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

La clinique Saint-Jean à l'ouest de Montpellier (Hérault) envisage d'ouvrir le premier "vaccidrive" de France d'ici une semaine. Il ne manque plus que les autorisations de l'Agence régionale de santé et de la préfecture.

À l'image du dépistage covid, le "vaccidrive" permet aux patients de ne pas sortir de sa voiture (Photo d'illustration).
À l'image du dépistage covid, le "vaccidrive" permet aux patients de ne pas sortir de sa voiture (Photo d'illustration). © Radio France - Céline Loizeau

Tout est prêt, ou presque. Le groupe Cap Santé souhaite ouvrir pour début avril le premier "vaccidrive" de France sur le parking des urgences de sa clinique à Saint-Jean-de-Védas, aux portes de Montpellier, au bord de l'autoroute A709. Le projet a déjà reçu la validation de la direction générale de l'Offre de soins. Il ne manque plus que les autorisations de l'Agence régionale de santé et de la préfecture de l'Hérault. L'établissement est déjà depuis de nombreux mois un centre classique de vaccination. "Nous sommes à 700 injections par semaine, nous souhaitons doubler ce chiffre, voire le tripler avec l'installation du drive" envisage Lamine Gharbi, président de Cap Santé.

Le président de Cap Santé se projette déjà : "Il y aura comme dans un centre classique un médecin, une infirmière et une secrétaire. La réservation se fera toujours via la plateforme Doctolib." Il n'y aura pas besoin de sortir du véhicule pour l'administration de la dose de vaccin anti-covid. Ce sera la même chose pour la consultation près-vaccinale et le temps d'observation de 15 minutes environ après l'injection.

Nous sommes à 700 vaccinations par semaine, nous voulons doubler voire tripler ce chiffre - Lamine Gharbi, président de Cap Santé

Le drive pour accélérer et rassurer 

D'après le président de Cap Santé, cette nouvelle "arme dans la campagne de vaccination" répond à un besoin de la population. "De faire venir les gens dans une clinique avec une salle d'attente, de savoir qu'il y a des patients non loin de là, ce n'est pas une image qui facilite la vaccination je pense", explique-t-il. Lamine Gharbi estime que le "vaccidrive" permettra réellement de donner un grand coup d'accélérateur dans la campagne vaccinale en plus de l'ouverture prochaine de deux vaccinodromes à Montpellier et Béziers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess