Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le rectorat de l'académie de Reims prend ses précautions

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Face à la multiplication des cas de coronavirus, le rectorat de l'académie de Reims appelle tout ceux (élèves et personnels) qui sont passés par un pays considéré comme "à risque" à rester à l'isolement chez eux, afin d'éviter une propagation de la maladie alors que la rentrée est prévue ce lundi.

Porte d'entrée d'un espace dédié aux consultations liées au Coronavirus au CHU de Rouen
Porte d'entrée d'un espace dédié aux consultations liées au Coronavirus au CHU de Rouen © Radio France - Macipsa Aït

Après deux semaines de vacances d'hiver, des milliers d'écoliers, collégiens, lycéens et étudiants vont reprendre lundi 2 mars le chemin de l'école dans l'académie de Reims. Or, en pleine épidémie de coronavirus, le Ministère de l'éducation nationale veut éviter toute propagation de la maladie. Le rectorat de l'académie de Reims a donc fait suivre des préconisations précises à ses personnels et aux familles.

"Il ne faut pas que les personnes qui sont passés par un pays "à risque" retournent à l'école lundi", insiste Bruno Claval, le Directeur académique des services de l'éducation nationale dans le Marne. Sont considérés comme "à risque" par le gouvernement, la Chine, Hong-Kong, Macao, Singapour, la Corée du Sud ou encore la Lombardie et la Vénétie en Italie. 

Toute personne ayant séjourné dans l'une de ces zones doit :

  • Rester à l'isolement pendant 14 jours à partir de sa date de retour
  • Surveillez sa température 2 fois par jour  
  • Portez un masque chirurgical en présence de son entourage et en dehors du domicile 
  • Réduire ses activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées…) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…)  
  • Se laver les mains régulièrement
  • En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer :  contactez rapidement le SAMU centre 15 en signalant votre voyage. Ne vous rendez pas directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital.

Des écoliers d'Epernay et des étudiants de Sciences Po Reims, en quatorzaine

Depuis lundi, des dizaines d'étudiants de Sciences Po Reims sont à l'isolement chez eux. Certains n’ont passé que quelques heures à Milan, le temps d’un transit à l’aéroport, mais d’autres, comme cette étudiante qui préfère rester anonyme, y sont restés plusieurs jours pour les vacances : "On est rentré lundi et on a reçu un mail de la direction de Sciences Po nous expliquant les mesures à prendre", dit-elle : "Donc avec mes colocataires _on a acheté des thermomètres dernier cri, on prend notre température, on ne sort pas et sinon on met un masque_. Pour le moment ça va, mais 2 semaines ça risque d'être long !"

Le point sur la situation à Sciences Po Reims

Ces étudiants ne sont pas les seuls concernés par la mise en quatorzaine. A Epernay, une quarantaine d'écoliers reviennent du carnaval de Venise. Un voyage organisé par le Comité d'entreprise de Moët et Chandon. "Nous les avons identifié et nous avons pris contact avec chacune des familles", explique Bruno Claval, le Directeur académique des services de l'éducation nationale dans le Marne.

Bruno Claval, Dasen de la Marne

De leurs côtés le Maire de Reims Arnaud Robinet, mais aussi celui de Châlons-en-Champagne Benoist Apparu, se sont rapprochés des autorités afin de connaître l’ensemble des mesures et dispositifs qu'ils peuvent prendre pour faire face à ce contexte.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information "Nouveau coronavirus". Cette plateforme téléphonique, accessible au 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, de 8 h à 21 h) permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess