Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le seuil d'alerte maximale désormais dépassé à Orléans et dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Le seuil d'alerte est désormais dépassé dans le Loiret, selon les derniers chiffes de Santé Publique France, signe d'une circulation plus active du virus du Covid-19. Le taux d'incidence atteint 264 cas positifs pour 100.000 habitants, pour la première fois depuis novembre.

Dépistage Covid-19 le 13 août 2020 à Orléans, quartier de la Source
Dépistage Covid-19 le 13 août 2020 à Orléans, quartier de la Source © Radio France - Noémie Philippot

Pour la première fois depuis la mi-novembre, pic de la deuxième vague de l'épidémie, le taux d'incidence dépasse les 250 cas positifs au Covid-19 pour 100.000 habitants dans le Loiret, pour s'établir à 264, signe que la circulation du virus s'accélère. 

Seuil d'alerte maximale dépassé désormais

Selon les chiffres de Santé Publique France publiés dimanche, le seuil d'alerte maximale est en effet dépassé dans le Loiret, comme dans 57 autres départements français (selon le taux d'incidence sur la période du 18 au 25 mars 2021).

Taux d'incidence de 278 dans la métropole d'Orléans

Dans la métropole d'Orléans, ce taux d'incidence est encore plus élevé, à 278,9 cas positifs pour 100.000 habitants. Cela reste inférieur à la moyenne nationale (taux d'incidence de 361), mais le taux d'incidence ne cesse d'augmenter dans le Loiret depuis la semaine dernière.

La tension hospitalière reste importante dans le Loiret : ce lundi matin, le directeur de l'hôpital d'Orléans Olivier Boyer a expliqué que le service réanimation du CHRO est plein, avec 52 patients en réanimation sur 53 places, et des personnels médicaux et para-médicaux "fatigués", et une très grande difficulté à recruter des infirmiers et aide-soignants.

Olivier Boyer, directeur du CHR d'Orléans
Olivier Boyer, directeur du CHR d'Orléans © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Rappelons que, contrairement à l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire, le Loiret ne fait pas partie des départements placés, à ce stade, "en vigilance renforcée". Ils ne font pas partie, non plus, a fortiori, des départements reconfinés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess