Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le son et lumières "Regalia" annulé à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La décision vient de tomber : les projections de "Regalia", qui devaient se tenir dès ce vendredi soir devant la basilique Saint-Remi, sont annulées jusqu'à nouvel ordre. Décision de la sous-préfecture de la Marne en raison de la situation sanitaire. Le marché de Noël, lui, ne tient qu'à un fil.

Image du spectacle Regalia à Reims, édition 2019.
Image du spectacle Regalia à Reims, édition 2019. © Radio France - Aurélie Jacquand

La ville de Reims l'annonce ce jeudi 22 octobre, le spectacle "Regalia", qui devait être lancé sur la façade de la basilique Saint-Remi, est donc annulé jusqu'à nouvel ordre. C'est la sous-préfecture de la Marne qui a pris cette décision, en raison des mesures sanitaires à mettre en place pour faire face à l'épidémie de Covid-19.

Reste la question de la tenue du marché de Noël de Reims, qui accueille en moyenne 800.000 personnes chaque année. Il n'est pour le moment pas interdit, mais le Préfet de la Marne Pierre N'Gahane, impose aux exposants un protocole sanitaire très stricte qui interdit par exemple la consommation de nourriture debout.  Selon toute logique, le marché de Noël tel qu'on le connait  et tel qu'il était organisé jusqu'à présent ne pourra se tenir. Le maire de Reims Arnaud Robinet tient une conférence de presse ce soir à 18 h pour faire un point complet sur la situation.

Le marché de Strasbourg, sans chalet

A Strasbourg, la maire (EELV) Jeanne Barseghian annonce ce jeudi que la ville renonce à son marché de Noël traditionnel, en supprimant les 300 chalets habituels mais en maintenant des animations. "J'ai pris la décision de privilégier le scénario sans chalets" tout en maintenant "Strasbourg capitale de Noël" avec le grand sapin de la place Kléber au coeur de la ville, des "animations" ou des "déambulations d'artistes", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess