Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le SOS d'un soignant de l'hôpital de Laval

-
Par , France Bleu Mayenne

Tandis que les chiffres de l'épidémie de la Covid-19 ne cessent d'augmenter en Mayenne, la situation semble se tendre à l'hôpital de Laval qui manque encore de moyens. Un docteur des urgences alerte sur les réseaux sociaux.

Hôpital de Laval (illustration)
Hôpital de Laval (illustration) © Radio France - Martin Cotta

"Nous faisons face à un déficit de soignant si vous êtes ou si vous connaissez des soignants: ils sont les bienvenus". Cette phrase, le Dr Anthony Millet, qui travaille au service des urgences de l’hôpital de Laval, l'a écrite, sur son compte Twitter, au sortir d'une réunion avec la direction de l'hôpital ce lundi. Cette dernière organise une conférence de presse ce mercredi pour dresser un état des lieux. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un message qui illustre la situation toujours tendue qui sévit dans l'établissement, après sept mois de crise sanitaire. Au vendredi 16 octobre, d'après l'Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire, 15 patients étaient hospitalisés dont deux en réanimation. Le taux d’incidence s’élève à 100,2 pour 100 000 habitants, soit une augmentation de près de 75 % en deux semaines. C'est donc plus qu'en juillet. Le taux de positivité atteint 8,2 %, soit 3,4 points de plus que le 2 octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess