Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le transport et le stockage des vaccins placés sous très haute surveillance en France

-
Par , France Bleu

Selon les informations de franceinfo ce mardi, l'acheminement et le stockage des vaccins contre le Covid-19 sont placés sous haute surveillance. Les itinéraires des camions seront notamment tenus secret jusqu'au dernier moment.

Un camion au départ de l'usine de production Pfizer de Puurs, en Belgique, le 22 décembre 2020.
Un camion au départ de l'usine de production Pfizer de Puurs, en Belgique, le 22 décembre 2020. © AFP - DAVID PINTENS / BELGA MAG / BELGA

Après le feu vert de l'UE au vaccin de Pfizer-BioNTech, les premières doses doivent arriver dans les prochains jours en France. Leur acheminement et leur stockage sont placés sous très haute surveillance, a appris franceinfo ce mardi. Les autorités craignent en effet les vols, les actes de malveillance ou encore des actions de militants anti-vaccin.

Le vaccin développé par l'Allemand BioNTech et le géant américain Pfizer a déjà reçu le feu vert de 16 pays. "Nous n'attendons désormais en France plus que l'avis de la Haute autorité de santé, dans les prochaines heures, dans les prochains jours, vraisemblablement d'ici le 26 décembre. Si elle nous dit qu'on peut y aller, nous commencerons dès le 27 décembre" la campagne de vaccination contre le Covid-19, a déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé, en visite dans une plateforme logistique en Seine-et-Marne ce mardi.

Itinéraires et lieux de stockage tenus secrets

Tout d'abord, l'acheminement des vaccins est très surveillé, à l'image des transports de billets de banque ou de lingots d'or. Les itinéraires des camions, entre le laboratoire en Belgique et les lieux de stockages en France, ne seront dévoilés qu'à la dernière minute et seront différents à chaque fois. Ces convois seront escortés par plusieurs véhicules.

Les lieux où seront stockés sont eux aussi tenus secrets. En fonction des risques, la sécurité sera "adaptée", explique le ministère de l’Intérieur à franceinfo. 

Les entreprises qui transportent et stockent les précieuses doses verront également leur sécurité renforcée. Ce sont les préfets qui décideront des mesures à prendre. Par crainte de cyberattaques, leurs échanges informatiques seront surveillés. 

Un "avertissement mondial" d'Interpol

Le dirigeant d'Interpol a averti lundi qu'il s'attendait à une hausse "dramatique" de la criminalité lors de l'acheminement des doses de vaccins contre le Covid-19. 

"Nous allons assister à des vols, à des cambriolages d'entrepôts et à des attaques lors du transport des vaccins", a-t-il expliqué, s'attendant également à une résurgence de la corruption "afin de se procurer plus rapidement le précieux remède".

L'organisation internationale de police criminelle a elle aussi alerté les pays sur la nécessité de "garantir la sécurité de la chaîne d'approvisionnement" et d'"identifier les sites web illicites vendant de faux produits".

130 points de livraison en France

Les livraisons depuis la Belgique vers la France, se feront par camions réfrigérés vers 130 points de livraison. La métropole sera livrée "par voie terrestre, en s’appuyant sur nos partenaires logisticiens pour l’Europe, DHL et Fedex. Les territoires outre-mer seront livrés par voie aérienne", a expliqué un porte-parole de Pfizer.

Ces 130 points de livraisons sont les six plates-formes logistiques sélectionnées par la Direction générale de la santé (en Nouvelle-Aquitaine, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Centre-Val-de-Loire, dans la région Grand-Est, en Auvergne-Rhône-Alpes et soit en Ile-de-France soit dans les Hauts-de-France), et plus d'une centaine d'établissements hospitaliers

Les six plates-formes logistiques fourniront les pharmacies des Ehpad et les pharmacies qui centralisent l’approvisionnement de médicaments pour les établissements ne disposant pas de pharmacie à usage interne. Les 130 adresses disposeront chacune d’un super-congélateur, le vaccin Pfizer-BioNTech nécessitant une conservation à - 80°C. Les installations des super-congélateurs sont en cours.

Vaccin de Pfizer-Biontech : la logistique mise en place en France
Vaccin de Pfizer-Biontech : la logistique mise en place en France © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess