Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : le Val d'Oise passe en "niveau de vulnérabilité modéré"

Par

Près de 1.400 nouveaux cas de coronavirus en 24h... Cela faisait plus d'un mois que l'épidémie n'avait pas bondi ainsi en France. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi 29 juillet Santé Publique France. Et notamment dans le Val d'Oise, qui passe en niveau de "vulnérabilité modérée".

Une consultation de dépistage du coronavirus - Covid-19 Une consultation de dépistage du coronavirus - Covid-19
Une consultation de dépistage du coronavirus - Covid-19 © Radio France - Luc Nobout

C'est désormais le principal point noir en île-de-France : le Val d'Oise. La direction générale de la santé a déploré ce mercredi 29 juillet une "augmentation de la circulation du virus" , et notamment dans le Val d'Oise, qui passe donc en niveau de "vulnérabilité modérée", comme 6 autres départements (Nord, Haute-Garonne, Haute-Savoie, Ille-et-Vilaine, Gironde et Vosges).

Publicité
Logo France Bleu

Le principal indicateur en rouge sur la carte du Val d'Oise est le taux d'incidence, soit le nombre de tests positifs pour 100.000 habitants. Il dépasse les 20 dans le Val d'Oise, contre 9,5 au niveau national. Et surtout il ne cesse de grimper depuis le début du mois.

Huit communes font l’objet d’une surveillance particulière par l'ARS : Argenteuil, Garges-lès-Gonesse, Villiers-le-Bel, Arnouville, Gonesse, Bonneuil-en-France, Vaudherland et Le Thillay. Des campagnes de tests PCR y sont menées.

La situation largement sous contrôle à l'hôpital

A l'hôpital, la situation est cependant largement sous contrôle : 259 personnes sont actuellement prises en charge. Mais les arrivées sont de plus en plus nombreuses. Les transports à l’hôpital pour soupçon de coronavirus ont bondi de 13% la semaine dernière. Et le taux de tests positifs est aussi en hausse.

Bref, les autorités surveillent le Val d'Oise, département très peuple, 1 million 250 mille personnes. Ils ne veulent pas qu'en cette période estivale et avec la fête de l'Aïd demain, la situation ne se propage en Île-de-France

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu