Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le variant britannique bien présent en Corse

-
Par , France Bleu RCFM

20 cas de contamination par le variant britannique ont été détectés en Corse la semaine dernière. Toutes les personnes concernées et leurs contacts ont été isolés.

Le variant britannique identifié en Corse
Le variant britannique identifié en Corse © Maxppp - .

Jusque-là, un seul cas concerné par le variant britannique du Covid avait été identifié en Corse. Il s’agissait d’un passager « intercepté » lors des contrôles sanitaires mis en œuvre dans les ports et aéroports insulaires lors des fêtes de fin d’année. Depuis, le variant britannique s’était fait plutôt discret en Corse. Une discrétion qui n’est plus. 

En raison de la circulation active du virus au niveau national, un système de surveillance renforcée a été mis en place en Corse ces derniers jours. Résultat : 20 cas de contamination par le variant britannique ont été détectés, 11 en Haute-Corse, 9 en Corse du Sud. 

Les personnes positives et leurs contacts ont été isolés. 

La présence du virus britannique qui se caractérise par une transmissibilité accrue impose plus que jamais le respect des gestes barrières. 

Suspension provisoire des visites 

Dans le contexte sanitaire actuel, l’Agence Régionale de Santé, en accord avec les fédérations du médico-social, recommande la suspension des visites en EHPAD, MAS et FAM et ce, pour une durée de 15 jours. Une mesure importante selon les autorités, pour ne pas dire indispensable, dans la perspective du bon déroulement des opérations de vaccination.  Plusieurs personnes doivent en effet se voir administrer la deuxième dose du vaccin. Cela permettra ainsi l’immunité de ces patients installés dans les différents établissements médico-sociaux de l’île. Toutefois, des dérogations individuelles exceptionnelles peuvent être accordées. L’étude sera faite au cas par cas dans chaque structure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess