Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le virus "ne circule pas" en France, le bilan s'alourdit en Chine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Alors que le bilan de l'épidémie de coronavirus s'alourdit en Chine, avec 425 morts et plus de 20.400 personnes contaminées, les autorités françaises veulent rassurer : il n'y a pas d'épidémie et le virus ne circule pas en France, a affirmé le directeur général de la Santé lundi soir.

Un employé désinfecte une salle d'attente de la gare de Pékin, ce mardi.
Un employé désinfecte une salle d'attente de la gare de Pékin, ce mardi. © AFP - Koki Kataoka/Yomiuri

Les autorités de santé veulent éviter la psychose en France, alors que le bilan de l'épidémie de coronavirus s'alourdit en Chine, avec plus de 425 morts et plus de 20.400 personnes touchées. Il n'y a "pas d'épidémie" de coronavirus en France et le virus "ne circule pas", a tenu à rassurer lundi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

En France, "aucune mesure particulière à prendre pour le grand public"

"Il n'y a pas d'épidémie en France, même pas de chaîne de transmission dans notre pays et aucune circulation du virus sur le territoire", a précisé  assuré le professeur Salomon lors d'un point de presse au ministère de la Santé à Paris. "Il n'y a donc aucune mesure particulière à prendre pour le grand public", a insisté le directeur général de la Santé.

L'un des Belges rapatriés dans l'avion français est infecté

L’ un des neuf Belges rapatriés de Wuhan dimanche en France a été testé positif au virus, mais "ne présente pour le moment aucun signe de maladie", a indiqué ce mardi le Service public fédéral Santé publique de Belgique. Cette personne était présente dans l'avion qui a atterri dimanche à Istres, dans les Bouches-du-Rhônes avec 250 personnes à bord, dont 65 Français. Elle _"a été transférée hier soir à l’hôpital universitaire Saint Pierre à Bruxelles" indiquent les autorités belges. "Les résultats des tests des autres compatriotes sont négatifs",_ précisent-elles.

Les six cas confirmés en France son stables

Les six cas confirmés en France "sont stables", a indiqué Jérôme Salomon. Un seul, un Chinois âgé de 80 ans, restait lundi en réanimation à Paris. Les cinq autres sont hospitalisés à Paris et Bordeaux. 

Jérôme Salomon a aussi indiqué que les 216 Français, arrivés dimanche de Wuhan et hébergés à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, vont bien. 80 personnes se trouvent également à l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence dont 23 Français, 18 ressortissants de l'Union européenne et 40 ressortissants non Européens. "Toutes ces personnes vont bien. Elles ont toutes bénéficié de tests à l'arrivée sur le territoire et aujourd'hui plusieurs centaines de ces tests sont négatifs", a-t-il indiqué.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a précisé sur France 2 que tous les rapatriés seraient "évidemment suivis comme tous ceux qui sont aujourd'hui en quarantaine avec des prises de température régulières".

Le bilan s'alourdit en Chine 

Le bilan de l'épidémie s'alourdit encore en Chine, avec 425 morts et plus de 20.400 personnes touchées. Le pays a admis, ce mardi, des insuffisances dans sa réaction à la crise sanitaire. "Ce dont la Chine a besoin d'urgence, ce sont des masques, des combinaisons et des lunettes de protection", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying. Elle a précisé que plusieurs pays, parmi lesquels la France, le Royaume-Uni, le Japon et la Corée du Sud, avaient déjà envoyé des fournitures médicales. La Chine en importe aussi d'Europe, du Japon et des Etats-Unis, selon le ministère de l'Industrie.

Deux grandes villes de l'est de la Chine, éloignées de plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre de l'épidémie en cours, ont annoncé des mesures de restriction des mouvements à leurs habitants pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

Deux morts hors de Chine continentale

Le virus a également fait un mort pour la première fois en dehors de Chine, un Chinois de 44 ans originaire de Wuhan qui a succombé aux Philippines, a annoncé dimanche l'OMS. Un Hongkongais atteint par le virus a aussi succombé à Hong Kong ce mardi, devenant la seconde personne à en mourir hors de Chine continentale.

Les bourses chinoises en forte baisse

Les conséquences de l'épidémie sur l'économie commencent à se faire sentir : les places boursières chinoises de Shanghai et de Shenzhen ont plongé d'environ 8% après une interruption de dix jours des cotations. C'est la plus forte baisse des indices chinois depuis le krach boursier de 2015.

L'institut Pasteur appelle aux dons 

L'institut Pasteur, en pointe dans la recherche d'un vaccin et de traitement contre le virus, a lancé un appel aux dons pour financer la recherche sur le virus, a affirmé le professeur Christophe d'Enfert, directeur scientifique de l'Institut Pasteur sur franceinfo lundi soir. Il est possible d'effectuer ce don sur le site internet de l'institut Pasteur. 

Le point sur l'épidémie au 4 février. - Visactu
Le point sur l'épidémie au 4 février. © Visactu - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu