Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les ambulanciers de la Drôme lancent un appel aux dons de matériel de protection

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les ambulanciers de la Drôme ont besoin de masques, mais aussi de sur-blouses, de sur-chaussures ou de gel hydroalcoolique. Si vous pouvez faire un don, il faut prendre rendez-vous en appelant le 04 75 40 94 14.

Ambulance - illustration
Ambulance - illustration © Radio France - Bénédicte Dupont

Les ambulanciers de la Drôme lancent un appel aux dons de matériel de protection. Ils ont déjà reçu un millier environ de masques, de sur-blouses... mais ce stock est déjà quasiment écoulé. Et comme ils transportent en ce moment presque uniquement des patients atteints du coronavirus, ils ont à nouveau besoin de protections. Aujourd'hui, plus d'une vingtaine d'ambulanciers drômois ont déjà été testé positifs au coronavirus sur les 300 que représente Christian Astier, le président des ambulanciers de la Drôme. Ce qui leur manque, surtout, ce sont des masques de protection :

"Quand on va à domicile, le premier geste que l'ambulancier doit faire c'est de protéger le malade, donc lui mettre un masque, et se protéger lui aussi. Donc à chaque intervention, comme on intervient à deux, il faut déjà trois masques. À l'échelle du département, ce sont donc des centaines de masques qui peuvent être consommés chaque jour."

"Si nos personnels ne sont pas protégés, on va se retrouver dans un scénario catastrophique"

Mais en plus des masques, il faut aussi des sur-blouses, des sur-chaussures ou du gel hydroalcoolique pour avoir une protection complète. "On est à bras le corps donc on ne peut pas garder de distance entre le patient et nous, explique Christian Astier. Il suffit qu'on soit dans un appartement sans ascenseur où il faut vraiment installer le patient sur un brancard, il y a portage et manipulation du patient. Et si nos personnels ne sont pas protégés, on va se retrouver dans un scénario catastrophique."

Les ambulanciers sont donc preneurs de tous les dons, "même si c'est cinq ou dix masques" et sont prêts à venir les chercher pour éviter les déplacements. Si vous pouvez faire un don, il faut prendre rendez-vous en appelant le 04 75 40 94 14.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu