Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les antennes du Planning familial en Poitou-Charentes enregistrent une hausse des appels

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle

Dans le Poitou-Charentes, les antennes du Planning Familial enregistrent une hausse des appels liés à des inquiétudes, notamment, autour de l'avortement. Elles tiennent à rassurer : l'IVG reste un motif sanitaire urgent.

Les antennes du Planning familial de Poitou-Charentes constatent une hausse des appels pendant le confinement (photo d'illustration).
Les antennes du Planning familial de Poitou-Charentes constatent une hausse des appels pendant le confinement (photo d'illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

57.9% de hausse des appels sur la plateforme nationale : c'est un premier bilan des quatre semaines de confinement que tirent les antennes du Planning familial. Dans le Poitou-Charentes, les animatrices du Planning constatent elles-aussi cette augmentation (sept demandes enregistrées en quatre semaines). En cause : beaucoup d'inquiétudes autour de la possibilité de faire ou non une IVG pendant le confinement.

Camille Pascual, animatrice de prévention au Planning Familial des Deux-Sèvres, tient à les rassurer : l'activité des Centre de Planification d'Education Familiale, des Centre d'IVG et des Centres Hospitaliers est maintenue dans l'ensemble du Poitou-Charentes.  Dans ces conditions, explique-t-elle, "notre rôle, est de faire de l'orientation et d'expliquer les démarches pour rassurer. Il y a aussi des questions sur la question de la contamination au Covid-19."

Les animatrices reçoivent également beaucoup de questions sur l'accès à la contraception d'urgence, certaines venant d'un public de mineures confinées chez leurs parents. "Dans ces conditions, c'est plus délicat", estime Camille Pascual. 

Le planning familial de Niort fait travailler deux animatrices en temps plein, une en temps partiel, "mais on va passer au chômage à temps partiel car nous connaissons une baisse d'activité avec moins d'interventions." Cependant les permanences téléphoniques continueront d'être assurées, via le N° Vert 0800 08 11 11.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu