Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les autorités de Haute-Loire appellent à la vigilance

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Face à une forte hausse du taux d'incidence de l'épidémie de coronavirus en Haute-Loire, et après les fêtes clandestines du weekend dernier, les autorités du département lancent un appel à la vigilance.

Un appel au respect des gestes barrière, notamment au port du masque, est lancé en Haute-Loire.
Un appel au respect des gestes barrière, notamment au port du masque, est lancé en Haute-Loire. © Radio France - Tifany Antkowiak

Dans un communiqué diffusé mardi 30 mars, le préfet de Haute-Loire appelle la population à ne pas relâcher les efforts consentis ces derniers mois pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, notamment le respect des gestes barrière, alors que les indicateurs sont défavorables. En quelques jours, le taux d'incidence a dépassé le seuil d'alerte (fixé à 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants) puisqu'il était mardi à 260 pour 100.000, contre seulement 90 pour 100.000 au 15 mars, indique la préfecture, qui n'exclut pas que"de nouvelles mesures seront envisagées au niveau local pour freiner la diffusion du virus".

Le préfet "insiste sur l'importance, en terme de santé publique, du respect des mesures", peut-on lire dans le communiqué. Le représentant des services de l'État en Haute-Loire déplore par ailleurs "l’irresponsabilité des organisateurs et des participants" des fêtes clandestines qui ont réuni plusieurs dizaines de personnes le weekend des 27 et 28 mars à Saint-Julien-Chapteuil et au Mazet-Saint-Voy.

"Quelques mois" encore à tenir

"Le temps de la grande libération n'est pas venu", soulignait également mardi 30 mars le Groupement hospitalier de territoire de Haute-Loire, par la voix de Jean-Marie Bolliet, directeur du Centre hospitalier Emile Roux au Puy-en-Velay, au cours d'un point presse sur l'accélération de la campagne de vaccination contre le coronavirus dans le département

"Il faut que les gens prennent un peu sur eux, _d'ici quelques mois, 80% de la population sera vaccinée_", ajoute Marc Bouillet, président de la commission médicale de l'hôpital ponot. Il trouve tout bonnement "intolérable" de voir des personnes circuler sans masque au Puy-en-Velay ou de se rassembler à plus de six personnes, et en appelle lui aussi au civisme et au respect des mesures barrière. 

Le docteur Marc Bouillet préside la commission médicale du Centre hospitalier Emile Roux au Puy-en-Velay.
Le docteur Marc Bouillet préside la commission médicale du Centre hospitalier Emile Roux au Puy-en-Velay. © Radio France - Tifany Antkowiak
Choix de la station

À venir dansDanssecondess