Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les bars et restaurants vont fermer plus tôt en Vaucluse dès ce samedi

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le département a passé le seuil d'alerte renforcée ce jeudi. Le préfet de Vaucluse annonce donc que dès ce samedi 17 octobre, les bars fermeront à 22h et les restaurants à 23h. Il n'écarte pas la possibilité d'un couvre- feu d'ici 15 jours dans le département.

Le préfet de Vaucluse annonce le renforcement des mesures dans le studio de France Bleu Vaucluse
Le préfet de Vaucluse annonce le renforcement des mesures dans le studio de France Bleu Vaucluse © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Le préfet de Vaucluse met une nouvelle fois en garde contre la dégradation de la situation sanitaire. Le département dépasse le seuil d'alerte renforcé avec plus de 175 cas pour 100.000 habitants. La moyenne française est de 193 cas pour 100.000. "La situation est préoccupante" pour Bertrand Gaume, "il nous faut réagir". Dès le début des vacances de la Toussaint, à partir de ce samedi 17 octobre, les bars devront fermer à 22h et les restaurants à 23h . Le préfet rappelle que "le virus circule dès qu'on enlève son masque et qu'on se relâche, notamment dans les moments festifs et conviviaux." 

Les groupes de plus de six personnes ne sont plus autorisés

Les rassemblements de plus de six personnes sont interdits à l'exception des marchés, manifestations sportives ou cérémonies funéraires. Les théâtres, les cinémas et les salles de spectacles restent ouvertes mais avec un siège sur deux ou par groupe de six. La faculté d'Avignon réduit aussi de moitié ses places dans les amphis et salles d'enseignement. Les cours se feront en partie à distance. Le préfet veut aussi restreindre les jauges dans les gymnases et clubs de sport ou il y a eu récemment plusieurs clusters. 

Pas de couvre-feu pour le moment en Vaucluse

Sur la situation de Pertuis, qui se trouve administrativement dans la métropole d'Aix-Marseille, le préfet de Vaucluse assure que la commune ne devra pas respecter de couvre-feu comme dans les Bouches-du-Rhône. Pertuis reste régie par les mesures sanitaires départementales. Bertand Gaume prévient : "Nous pourrions en Vaucluse connaitre très rapidement un couvre-feu. Le département pourrait basculer en alerte maximale dans les prochains jours si la courbe ne se stabilise pas. Nous avons les moyens de casser cette dynamique en respectant rigoureusement les gestes barrières. Ça s'accélère à nouveau car nous baissons notre vigilance. Je ne voudrais pas dans 15 jours passer en couvre-feu."

L'UMIH s'inquiète des vacances de la Toussaint

L'UMIH 84 est soulagée d'échapper au couvre-feu. L'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie reconnait qu'elle a de la chance de pouvoir continuer à travailler même si les établissements ferment plus tôt. Son président, Patrice Mounier, craint maintenant les vacances de la Toussaint. "On ferme les grandes villes, on risque de recevoir leurs vacanciers chez nous, dans nos communes touristiques. Ces personnes arrivent de zones plus contaminées. On va renforcer les mesures sanitaires dans les bars et restaurants, pas plus de six à table et on met en place les cahiers de suivis des clients avec leurs coordonnées."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess