Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Coronavirus : les contaminations en hausse en Europe et aux Etats-Unis

-
Par , France Bleu

Le nombre de cas de COVID-19 repart à la hausse en Europe, a prévenu jeudi 25 juin l'Organisation mondiale de la Santé. L'OMS alerte sur l'état des systèmes de santé, déjà sous pression, si cette recrudescence post-confinement n'était pas maîtrisée.

Un test de dépistage du coronavirus (illustration).
Un test de dépistage du coronavirus (illustration). © Radio France - Marc Bertrand

"La semaine dernière, l'Europe a connu une augmentation du nombre de cas hebdomadaires pour la première fois depuis des mois." Voici l'alerte lancés le jeudi 25 juin par Hans Kluge, directeur de la branche Europe de l'Organisation mondiale de la santé pendant une conférence de presse diffusée en ligne depuis Copenhague. "30 pays ont vu augmenter le nombre de nouveaux cas cumulés au cours des deux dernières semaines, précise-t-il. Dans onze de ces pays, l'accélération de la transmission a entraîné une recrudescence très importante qui, si elle n'est pas maîtrisée, poussera les systèmes de santé au bord du gouffre une fois de plus en Europe."

Reconfinements en Allemagne et au Portugal

Selon l'organisation, la région enregistre quotidiennement près de 20.000 nouveaux cas et plus de 700 nouveaux décès. La situation en Allemagne est suivie avec particulièrement d'attention. Les autorités ont annoncé mardi pour la première fois un reconfinement à l'échelle locale qui concerne plus de 600.000 personnes après la découverte d'un important foyer de contamination dans un immense abattoir

Au Portugal, les autorités ont ordonné jeudi le reconfinement de plusieurs parties du Grand Lisbonne en raison de la présence inquiétante de foyers de contamination au coronavirus à la périphérie de la capitale. À partir de la semaine prochaine, les habitants de 19 cantons de la région ne seront autorisés à sortir de chez eux que pour des achats de nourriture ou de médicaments, ou pour se rendre à leur travail.  Des mesures rapidement mises en place et jusqu'ici saluées par l'OMS. "Lorsque de nouveaux groupes de cas sont apparus, ils ont été contrôlés par des interventions rapides et ciblées", félicite Hans Kluge.

Accélération des contagions aux États-Unis

Après un long plateau, la pandémie de Covid-19 continue de gagner en ampleur dans une immense partie des États-Unis qui se croyait jusqu'ici épargnée. Le Texas, État le plus grand du pays, avait commencé à rouvrir le 1er mai, mais le chef de l'exécutif local, le gouverneur Greg Abbott, a décidé jeudi de ne pas passer aux étapes suivantes de déconfinement en raison de la hausse des hospitalisations liées au coronavirus, limitant par exemple les bars à leur capacité actuelle de 50%. "La dernière chose que nous voulons est de revenir en arrière et de fermer les commerces", a déclaré le républicain. 

Dans le Nevada, les masques sont désormais obligatoires en public, y compris dans les mythiques casinos de Las Vegas. Pour l'instant le rythme des morts n'est pas reparti à la hausse dans le pays (déjà le plus lourdement frappé au monde avec plus de 122.000 décès), mais les experts avertissent que les 30.000 nouveaux cas désormais dépistés chaque jour sont l'avant-garde d'une explosion exponentielle des contagions.

Toujours pas de pic en Amérique latine, l'armée déployée en Australie

Le Covid-19 a fait plus de 100.000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes, pourtant le pic n'a toujours pas été atteint. Le Brésil est devenu le deuxième pays le plus touché au monde derrière les États-Unis avec plus de 53.000 décès. L’hémisphère sud semble à son tour être durement confronté au coronavirus, par exemple l'Australie jusqu'ici relativement épargnée. L'armée australienne a annoncé jeudi le déploiement de 1.000 soldats à Melbourne, deuxième ville la plus peuplée de l'immense île-continent, après l'apparition d'un foyer et des placements en isolement dans des hôtels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu