Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les correspondants italiens des élèves du collège Victor Hugo de Besançon sont confinés

-
Par , France Bleu Besançon

Ils ont le projet de partir en Italie au mois d'avril. Des élèves de 4ème du collège Victor Hugo de Besançon écrivent régulièrement à leurs correspondants italiens installés près de Milan. L'arrivée du Coronavirus - Covid 19 dans le pays pourrait compromettre leur échange.

Les écoles sont fermées en Lombardie
Les écoles sont fermées en Lombardie © Maxppp - Frédéric Cirou

Ils sont une vingtaine d'élèves de 4ème à étudier l'italien au collège Victor Hugo de Besançon. Chacun a un correspondant avec qui il échange régulièrement via les réseaux sociaux. Clémentine Dehecq, l'une des élèves, a tout de suite été alertée par Sofia, sa correspondante, de l'arrivée du Coronavirus. "Je lui ai dit bonjour et tout de suite j'ai senti qu'elle était inquiète", détaille la jeune fille. "Elle m'a dit que les écoles étaient fermées, que les supermarchés étaient vides et que ça faisait peur à beaucoup de gens.

Ma correspondante est confinée. Les gens ne sortent plus. Les rues sont désertes." - Clémentine Dehecq, élève au collège Victor Hugo. 

Si Clémentine ne s'inquiète pas du virus à proximité de la France, elle s'inquiète surtout pour les proches de sa correspondante: "Elle m'a dit qu'elle vivait avec ses grands-parents. Ils sont plus faibles que nous les jeunes, j'espère qu'ils ne tomberont pas malades.

Un voyage scolaire compromis

L'arrivée du coronavirus compromet les plans des collégiens. Ils doivent rencontrer leurs correspondants lors d'un voyage en Lombardie au mois d'avril mais ce voyage pourrait ne pas avoir lieu. "Pour l'instant rien n'est annulé", affirme Jean-Jacques Fito, principal du collège Victor Hugo. "On est encore à plus d'un mois du déplacement donc on ne se précipite pas pour prendre une décision." Le principal se donne jusqu'à la fin des vacances pour prendre une décision définitive avec l'enseignante d'Italien. "L'établissement avec lequel nous échangeons est dans la zone fortement touchée du Nord de l'Italie", détaille-t-il. "Si la situation n'évolue pas : soit on annule, soit on reporte.

En attendant les élèves de 4ème continuent de prendre des nouvelles régulières de leurs correspondants en espérant pouvoir fouler le sol italien au mois d'avril

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu