Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les laboratoires de Haute-Vienne redoublent d'efforts pour dépister la population

-
Par , France Bleu Limousin

Le 17 juillet dernier, le ministre de la Santé a demandé aux laboratoires de biologie médicale "d'augmenter encore leur mobilisation" pour dépister le Covid-19. En Haute-Vienne, les laboratoires se tiennent prêts et forment de plus en plus de personnels pour pratiquer les tests.

Au laboratoire Astralab du Pont Neuf à Limoges, les tests PCR s'effectuent en "drive", directement sur le parking.
Au laboratoire Astralab du Pont Neuf à Limoges, les tests PCR s'effectuent en "drive", directement sur le parking. © Radio France - Lauriane Havard

C'est un défilé de voitures ce mercredi après-midi sur le parking du laboratoire Astralab du Pont Neuf, à Limoges. Depuis fin mars, un "drive test" a été mis en place à l'extérieur pour tester plus facilement et plus rapidement la population au Covid-19. Trois mois après le début de l'épidémie, les patients sont plus nombreux à venir se faire dépister. 

Stock de tests suffisant et plus de personnels formés

Depuis le déconfinement, les laboratoires Astralab de Haute-Vienne constatent un afflux plus important de patients. "On peut avoir jusqu'à près de 90 personnes qui viennent se faire tester chaque jour, contre une trentaine il y a trois mois" indique Mickaël Bardel, médecin biologiste au laboratoire du Pont Neuf à Limoges. Si la situation reste stable pour le moment en Haute-Vienne, les laboratoires se tiennent toutefois prêts à un éventuel rebond de l'épidémie. "On a une réserve tout à fait suffisante de tests PCR (par voie nasale) et sérologiques pour répondre à la demande". Le seul point noir concerne les gants, qui pourraient manquer à l'avenir.

Mickaël Bardel, médecin biologiste au laboratoire Astralab du Pont Neuf à Limoges.
Mickaël Bardel, médecin biologiste au laboratoire Astralab du Pont Neuf à Limoges. © Radio France - Lauriane Havard

Pour faire face à la demande croissante, les laboratoires Astralab de Haute-Vienne forment davantage de personnel. "Depuis l'autorisation des autorités sanitaires, tombée la semaine dernière, on peut former des techniciens de labo et on fait au plus vite pour les mettre dans le circuit" explique le médecin biologiste. Il faut dire qu'il y a clairement besoin de renfort ces derniers temps. Nathalie, technicienne qui travaille sur le site de Couzeix, est tout juste formée pour pratiquer les dépistages. "On est utile et plus on formera, plus ce sera mieux pour la suite"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess