Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les dentistes bretons s'organisent pendant le confinement

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Que faire si on a une rage de dent ? La plupart des dentistes bretons ont fermé leurs cabinets depuis le 17 mars et le début du confinement. Mais pour faire face aux urgences et aux besoins de la population, ils se sont adaptés.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Les dentistes font partie des professionnels de santé en première ligne face au risque d'infection lié au coronavirus responsable du  Covid-19. En Bretagne comme ailleurs, sommés par le Conseil National de l’Ordre (CNO), les dentistes ont fermés en urgence leurs cabinets dès le 16 mars et la décision du confinement. Pour autant, la profession s'est organisée pour assurer les urgences. 

Je n’appelle pas le 15 et je ne me rends pas aux urgences d’un hôpital, ni au cabinet dentaire.

Les dentistes bretons se sont donc regroupés pour assurer une permanence téléphonique quotidienne. Lors d’une téléconsultation, ils peuvent prodiguer des conseils médicaux bucco-dentaires et envoyer par mail si nécessaire une ordonnance d’antibiotiques et/ou d’antalgiques (antidouleur). La plupart reste également joignables par mail ou par messagerie vocale sur leur répondeur.

L'Union Régionale des Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Bretagne (URPSCDLB) nous informe que tous les cabinets ne peuvent pas restés ouvert, ne  disposant pas  de  matériels  de  protection  en  nombre  suffisant "seul le traitement des véritables urgences est encore possible. Une douleur dentaire, un abcès, une fracture ? Évitez l’automédication et notamment la prise d’anti-inflammatoires. N’appelez pas le 15 ou un médecin généraliste, mais votre chirurgien-dentiste traitant ou, à défaut, le cabinet le plus proche de votre lieu de confinement." Suivant le diagnostic, vous serez pris en charge dans l'un des cabinets de garde qui fonctionnent 7 jours sur 7.

Comment faire si on n'a pas de dentiste habituel ?

Si jamais, vous n'êtes pas suivi par un chirurgien-dentiste traitant, l'Union Régionale vous demande "en tout premier lieu d'appeler 1 à 2 dentistes dont le cabinet est proche de son lieu de confinement." Et, seulement dans un second temps, s’ils ne sont pas joignables, on peut alors passer par la ligne téléphonique nationale de régulation des urgences dentaires (09 705 00205) qui vous orientera vers le service adéquat dans l'un des quatre départements bretons.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu